[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Visite surprise {Shelby

Aller en bas 
AuteurMessage
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Visite surprise {Shelby   Dim 25 Mai - 1:07

Une demi-heure. Voilà une demi-heure que Lawrence attendait en bas de l'immeuble de Shelby, incapable de se décider à entrer, ne serait-ce que dans le hall. Cela faisait trois mois qu'il était sorti du coma et depuis, il n'avait voulu voir personne, alors il appréhendait la réaction de sa compagne. D'ailleurs, était-elle toujours sa compagne ? Ils n'avaient pas clairement rompu, mais il les avait abandonnés, elle et leur fils, il ne l'avait pas soutenu, il n'avait pas manifesté la moindre envie de connaître son propre garçon. Les mâchoires serrées par la tension que générait cette réflexion, il pensa, l'espace d'une seconde, que Shelby devait le haïr comme elle n'avait jamais haï personne mais, il éloigna très vite cette pensée de peur qu'elle n'entame le peu de courage qu'il avait réussit à rassembler pour venir jusqu'ici.

Autour de lui, les passants le regardaient d'un drôle d'air. Ils semblaient se demander s'ils devaient l'aider, lui lancer une pièce ou l'ignorer simplement comme ils le faisaient toujours avec les personnes un peu étrange qu'ils croisaient chaque jour dans les rues. De toute évidence la troisième option faisait l'unanimité même si un vieillard tria un instant sa monnaie dans l'intention de la lui donner avant de changer d'avis et de reprendre son chemin. Lawrence n'avait pas vraiment l'air d'un SDF, mais il avait perdu de sa prestance d'autrefois. La barbe mangeait maintenant librement son visage, les petits sillons au coin de ses yeux et de sa bouche s'était creusé, lui donnant ainsi l'air plus vieux, comme si plusieurs années étaient passées avant qu'il ne revienne à cet endroit qu'il fréquentait pourtant souvent il n'y a pas si longtemps. Même sa posture - presque recroquevillé sur lui-même dans son fauteuil - trahissait son état-d'esprit et tous ces évènements qu'il n'arrivait pas à surmonter seul.

Prenant son courage à deux mains, il ajusta ses mitaines et se décida à entrer dans l'immeuble, chose un peu plus compliqué qu'en apparence. En effet, il batailla un moment avec la lourde porte qui lui barrait le passage. Il avait comprit, à sa sortie de l'hôpital, que la vie d'un handicapé n'était pas facile, rien n'était adapté et des choses anodine pour le commun des mortel devenait un challenge pour lui, monter un trottoir, retirer de l'argent à un distributeur, rien n'était fait pour lui faciliter les choses. Il poussa un soupir en se rappelant que l'immeuble disposait d'un ascenseur, personne n'a encore jamais vu un fauteuil monter des escaliers et il ne s'imaginait pas reprendre contact avec Shelby par téléphone. Il s'engouffra dans la cabine et fixa son regard sur le cadran numérique, à chaque étage son coeur battait un peu plus fort et son dos le faisait un peu plus souffrir. Quand les portes métalliques s'ouvrirent enfin, il sortit une petite boîte cylindrique de sa poche et en fit sortir deux cachets qu'il avala d'un geste mécanique. Il y était, la porte de l'appartement de Shelby n'était plus qu'à deux mètres.

TOC, TOC, TOC.

Trois coups seulement, il n'avait pas eu la force d'insister davantage, l'angoisse le prenait à la gorge, il avait laissé passer trop de temps et maintenant il voulait revenir dans la vie de la jeune femme et rencontrer son fils. En avait-il le droit ? Il n'avait même pas appelé pour prévenir, elle n'était peut-être pas là, pire encore, elle n'avait peut-être aucune envie de le revoir. Non, il n'avait plus le droit de s'imposer comme ça, il avait perdu ce droit il y a déjà quelques mois. Desserrant les freins de son fauteuil il s'apprêtait à faire marche arrière quand du bruit lui parvint de l'appartement, des pas, ils approchaient. Il se figea et le cou à moitié rentré dans les épaules il se préparait à recevoir ce qu'il redoutait, des cris, de la colère, des larmes et des reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Dim 25 Mai - 17:35

    4 mois. Aujourd'hui Joshua avait 4 mois. Evénement heureux dans la vie da la petite famille parfaite qu'auraient du former Lawrence, Shelby et leur fils. Au lieu de ça, la jeune blonde tentait de prendre avec le sourire cette journée diificile qui s'annonçait. Lawrence lui manquait plus que d'habitude. Elle avait même hésité à l'appeler, encore une fois, mais avait renoncé avant même d'avoir posé la main sur le combiné. Il n'aurait pas répondu. Comme les trois derniers mois depuis qu'il était sorti du coma. A défaut de l'avoir au téléphone pour prendre de ses nouvelles, elle appelait ses collègues à l'hôpital pour les interroger sur l'évolution et la guerrison de Law. Et c'était chaque fois la même réponse : le secret médical s'applique même entre les médecins. Elle ne savait donc pas comment il allait, s'il avait commencé à remarché, si ses séances de kiné se passaient bien. Elle aurait voulu être là pour lui, l'aider dans cet enfer qu'il traversait. Elle aurait voulu qu'ils surmontent ensemble la perte de London. Elle aurait voulu qu'il lui tienne la main lors de l'accouchement. Elle aurait voulu le voir pleurer en prenant son fils dans ses bras... Malheureusement tout cela n'était pas arrivé. Rien ne s'était passé comme elle l'avait planifié et tout cela la mettait dans un état incroyable. La douce et sereine Shelby était devenue nerveuse, hyper sensible et dure.

    Ce soir elle avait prévu une petite fête en l'honneur des 4 mois de Joshua. Il était important qu'on lui fête chacun de ses anniversaire, que son père soit là ou pas. Oh bien sûr ce n'était rien d'exceptionnel, il y aurait juste quelques personnes dont Tobias, Kare, Heaven et Jack, mais la jeune femme tenait à marquer le coup. Il fallait maintenant qu'elle aille acheter un cadeau à son fils. Kara et Tobias étaient partis vadrouiller elle ne savait où et elle devrait donc aller faire les magasins avec Josh. Chose qui était finalement sans gravité, le petit garçon ne se rendrait même pas compte de la situation. Alors qu'elle enfiliait son manteau au bébé son téléphone sonna et enclencha directement sur le répondeur.


    "Shelb' c'est Jack ! Juste pour te prévenir que je serais un peu en retard ce soir. On m'a ajouté un groupe de parole en fin d'après-midi, ça risque d'être un peu long ! Mais attendez moi pour le gâteau !"

    Jack. Il avait été d'un grand soutien pour Shelby après le drame. Il l'aidait, tant bien que mal, à se remettre des évenements et tentait, à grande peine, de la faire sortir de sa bulle. Il avait essayé de l'emmener dans un bar l'autre soir. Un vrai désastre. Jack parti chercher des consommation, Shelby s'était retrouvé seule à sa table. Un homme était venu l'aborder et s'était mis à la draguer avant qu'elle n'ait pu dire un mot. Sa réaction ? Elle s'était enfuie en courant vers les toilettes où elle s'était enfermée et avait éclaté en sanglots. Cette situation était de plus en plus difficile à supporter. Elle ne faisait que penser à Lawrence à longueur de temps et ne savait plus quoi penser. Fallait-il toujours espérer un retour ? Comment comprendre son silence, son éloignement ? Ne voulait-il plus d'eux ? Pensait-il à eux de temps en temps ? Bien sûr elle n'imaginait pas qu'il puisse les oublier totalement mais parfois elle se prenait à redouter qu'il ne revienne jamais vers elle. C'était une angoisse qui la prenait aux tripes et qui ne la lachait plus pendant des heures, comme à ce moment même.

    Installant Josh dans son siège auto elle se dirigeait vers la porte au moment même où quelqu'un toqua. S'il y avait bien une personne sur cette planète que Shelby ne s'attendait pas à voir à ce moment là c'était bien Lawrence. Ce fut donc un véritable choc de le trouver sur le pas de la porte. Sa main se crispa instantanément sur la poigné de la nacelle et elle resta un bon moment immobile, fixant cet homme qu'elle n'avait pas vu depuis si longtemps. Son visage était marqué, son regard avait perdu cet éclat rieur que Shelby aimait tant et son corps semblait avoir abandonné la bataille. Alors qu'elle restait là muette, à l'observer sans penser une seconde que son regard puisse être dérangeant une larme coula le long de joue. Elle ne savait pas ce qu'elle devait dire ou faire mais une chose était sûre, ce poids énorme qui pesait sur ses épaules depuis des mois venait de s'envoler remplacer par ce sentiment de bien être qu'elle avait toujours eu en présence du jeune homme. Sortant finalement de sa torpeur elle esquissa un sourire maladroit à Lawrence en tournant vers lui le siège auto dans lequel le petit garçon babillait gaiement.


    "Lawrence, je te présente Joshua. Ton fils."

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Dim 25 Mai - 19:53

La poignée de la porte tournait au ralentit et Lawrence se sentait prit de panique, l'angoisse montait petit à petit, insidieuse, elle s'infiltrait en lui comme un poison. Jetant un regard derrière lui en direction de l'ascenseur, il se demanda s'il aurait le temps d'y arriver avant que la porte s'ouvre, la cabine lui semblait d'un coup bien loin. Revenant dans sa position initiale, il sursauta et senti son coeur se serrer, devant lui se tenait Shelby. Une larme silencieuse roulait sur sa joue pendant qu'elle l'observait sur toutes les coutures, ce silence, bien plus cruel que les hurlements et les coups qu'il s'attendait à recevoir, paralysa Lawrence. Que faire, que dire ? Comme un poisson hors de l'eau, Law ouvrait et fermait la bouche sans arrêt, tout ce qu'il voulait lui dire semblait d'un coup bien dérisoire. Il voulait la serrer dans ses bras, l'embrasser, lui demander pardon mais son fauteuil l'en empêchait, de toute façon voudrait-elle d'un homme ainsi diminué, autant physiquement que moralement. Il n'était plus celui qui l'avait séduite. Baissant les yeux il murmura un faible « Pardon ». Et en guise de réponse, Shelby se contenta de tourner de siège auto qu'elle tenait à la main et que Law, complètement perdu, n'avait même pas remarqué.

Shelby a écrit:
Lawrence, je te présente ton fils, Joshua

L'enfant, un petit blond aux yeux bleu, semblait tenir une conversation passionnante avec sa minuscule chaussure qu'il tenait à deux mains et qu'il examinait soigneusement. Lançant un regard à Shelby, comme s'il lui demandait son approbation, Law s'approcha et posa sa main droite sur le crâne incroyablement chevelu du petit. Réellement surprit ou par mimétisme, celui-ci reproduit à la perfection l'expression de son père, ouvrant de grand yeux et souriant comme s'il venait de découvrir la pierre philosophale. « Il... » Commença Lawrence sans avoir la force de finir. Il ressemblait à London, il avait le même menton et le même regard curieux. C'était un gamin magnifique, comment avait-il réussit à faire un môme si mignon ? Le jeune père éclata de rire pour la première fois depuis la fusillade lorsque Joshua lui attrapa le nez pour tirer dessus comme un forcené. « Il est magnifique » dit-il les yeux humides.

Il avait un peu reprit confiance en lui et remarqua que mère et fils était de toute évidence, sur le point de sortir. « Je.. Vous alliez quelque part ? Je peux repasser un autre jour. Enfin.. Je veux dire... Si tu veux, je veux pas m'imposer » Voilà qu'il recommençait à perdre ses moyens. « Je suis rentré chez moi, au manoir, si jamais tu veux qu'on se revoit, tu sais ou me joindre. J'aimerais vraiment qu'on se revoit, mais je peux comprendre que tu n'en aies pas envie... Je... J'aimerais aussi passer un peu de temps avec Josh... Josh... Je ne pensais pas que tu choisirais ce prénom. On a fait du beau boulot » Il se tétanisa soudain, cette dernière remarque était déplacé, s'il commençait à faire des gaffes maintenant, il n'arriverait jamais à garder de bonnes relations avec Shelby. « Excuse-moi, je ne voulais pas... J'aimerais juste passer un peu de temps avec le petit si tu es d'accord, je peux attendre, je ne veux pas trop en demander d'un coup » Décoinçant les freins de son fauteuil il recula de quelques centimètres et prenant une grande inspiration il débita une suite de mot, pas forcement logique, comme toujours lorsqu'il était nerveux. « Je voulais te demander pardon... Je n'ai pas été la pour toi quand... Maintenant je suis là, tu dois m'en vouloir.. Tu sais, la rééducation, c'était dur, je souffrais.. J'avais peur de... De pleins de choses en fait... Et puis London... Tu sais... Mais je fais des progrès, je ne remarche pas mais ça va mieux, mon dos me fait beaucoup souffrir... Je ne sais même pas pourquoi je te raconte ça... Désolé... Je ne veux pas gâcher ta journée, tu avais quelque chose de prévu et... Bon, je pense que je vais y aller... » Levant les yeux vers elle il lui sourit timidement, la suppliant intérieurement de ne pas mettre fin à leur entrevue si vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Lun 26 Mai - 16:07

    [Un petit coup de Broken pour être dans l'ambiance ...]

    Une vague de chaleur envahit Shelby alors qu'elle regardait Lawrence faire connaissance avec son fils. Elle avait attendu ce moment si longtemps. Elle y avait rêvé jour et nuit pendant des mois et alors qu'elle commençait à perdre espoir voilà que l'homme qu'elle n'avait jamais cessé d'aimer refaisait surface. C'était comme si elle sortait enfin la tête de l'eau. Comme si après des mois d'apnée elle réussissait enfin à emplir ces poumons d'air, grâce à Lawrence. Cet homme sans lequel la jeune femme avait survécu, plus que vécu, ces derniers temps. Le simple fait de pouvoir poser ses yeux sur lui, de le voir, de sentir sa présence à ses côtés la faisait revivre. Et alors que l'image de Lawrence éclatant de rire à la vue de Josh venait effacer celle du jeune homme, en sang sur le parquet de la salle de bal, Shelby se surpris à sourire. D'un sourire franc comme ceux d'avant. L'un de ces sourires qui n'étaient pas apparus sur son visage depuis ce jour tragique. Sentant la petite main du bébé aggriper son doigts avec ferveur elle baissa les yeux vers le blondinet avant d'être noyée par le flot de parole qui sortit de la bouche de Lawrence. Muette, les yeux rivés vers le jeune homme elle attendit qu'il ait fini. Que vouliez-vous qu'elle réponde ? Bien sûr qu'elle avait vécu l'enfer durant ces cinq derniers mois. Elle s'était retrouvée seule avec son fils, sans l'homme qu'elle aimait à ses côtés et avait dû affronter le deuil de son meilleur ami. Evidemment elle en avait voulu à Lawrence de les avoir abandonné. Bien sûr elle l'avait maudit voire même détesté certains jours. Elle avait été déçue. Elle s'était imaginé des meilliers de fois cette scène, celle de leurs retrouvailles. Elle avait réfléchis à ce qu'elle lui dirait à ce moment là. Toute sa rancoeur, le désespoir qui l'avait envahi lorsqu'elle avait compris que Lawrence ne voulait plus les voir, la douleur de devoir vivre sans lui. Pourtant, maintenant qu'elle lui faisait face, qu'elle pouvait le voir après ces longs mois loin de lui, plus rien ne voulait sortir.

    Posant le siège auto sur le meuble de l'entrée elle détacha le petit garçon qu'elle pris dans ses bras avant de se retourner vers Lawrence toujours sur le pas de la porte.


    "Ce sont les 4 mois de Josh aujourd'hui. J'organise une petite fête. Tu peux rester si tu veux."Sa voix se fit plus douce, emprunte de sanglots encore coincés dans sa gorge."En fait, j'aimerai que tu restes. Que tu sois là pour l'anniversaire de ton fils."

    Tant pis pour le ceadeau de Josh. Après tout, la présence de Lawrence était le plus beau cadeau que Shelby aurait pu faire à son fils, il était inutile qu'elle court les magasins pour en trouver un autre. D'ailleurs le blondinet commençait à manifester sa faim, tirant sur la bretelle du débardeur de la jeune femme. Un coup d'oeil à l'horloge. C'était l'heure du casse-croute.

    "Je crois que l'appel du ventre se fait sentir. C'est un gros mangeur, je pense qu'il a pris ça de la famille Ainsworth."Elle revoyait les jumeaux lorsqu'ils étaient plus jeunes, toujours un truc à manger sur eux en cas de fringalle passagère. Elle s'en voulu immédiatement d'avoir évoqué London. Un coup au coeur, encore. Pourtant elle ne pouvait s'empêcher d'évoquer son meilleur ami avec un léger sourire aux lèvres. Elle était certaine que c'était ce qu'il aurait voulu, même si c'était difficile pour elle. Elle était également persuadé qu'il aurait voulu le bonheur de Joshua, et ce bonheur passait par un père présent dans sa vie. Tu veux lui donner son biberon ?"

    La proposition s'était faites naturellement. Et alors que la jeune femme déposait Josh dans les bras de son père, son visage se rapprocha de celui de Lawrence. "C'est bon de te voir ici."Murmara-t-elle en efflurant de ses lèvres la joue mal rasée de Lawrence.

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Mar 27 Mai - 23:27

Joshua semblait être une vraie pâte, un gamin souriant et curieux, tout du moins, c'est l'impression qu'il faisait à son père. Il tenait sans aucun doute ces traits de caractère des Ainsworth, bien connu pour la sympathie qu'ils inspiraient à tous ou presque. Lawrence s'était déjà prit de tendresse pour cet enfant qu'il ne connaissait - pour ainsi dire - pas. Il comprenait enfin la fierté de certains pères qui ne tarissaient pas d'éloges à propos de leurs enfants, Josh était éveillé, incroyablement mignon et Law avait envie que tout le monde sache qu'il était le père d'une telle merveille. C'était d'ailleurs intéressant de voir à quel point le petit avait prit de ses deux parents, il avait les cheveux fins et blond ainsi que les grands yeux bleu de sa mère, mais le reste de son visage était typique de la famille de son paternel. Fasciné par le bambin, Lawrence ne pu retenir un soupir quand Shelby l'éloigna de lui pour poser le siège dans lequel il était assit sur le meuble d'entrée de son appartement. Ce fut d'ailleurs la première fois qu'il posa réellement les yeux sur elle, elle avait presque totalement retrouvé sa silhouette de jeune femme, seule ses hanches et sa poitrine avaient gardé les courbes arrondies de la maternité, et pour tout dire, ça lui allait particulièrement bien. C'est vrai qu'elle était belle et à côté d'elle Law se sentit d'un coup ridicule, pathétique, il baissa les yeux et fut littéralement horrifié par les vêtements qu'il portait, un vieux jean douteux et troué, et une chemise informe et sans âge, il comprenait soudain les regards que lui lançaient les passants, un peu plus tôt dans la rue.

Shelby n'avait même pas remarqué qu'il était tout particulièrement débraillé ou alors elle crut bon de ne pas faire de remarque par politesse, quoi qu'il en soit, Lawrence la remerciait intérieurement de ne rien dire de son état. De toute façon elle était maintenant plus occupée par le bébé qui commençait à s'agiter, il avait faim et ne se gênait pas pour le faire comprendre à sa mère, qui en profita d'ailleurs pour suggéré à Lawrence de venir à la petite fête organisée pour les quatre mois de Josh avant de lui coller le petit dans les bras. Il se crispa, Shelby venait de lui dire à l'oreille qu'elle était heureuse de le revoir ici, la façon dont elle prononça ces mots et la soudaine proximité - bien que toute relative - entre les deux jeunes parents, gêna profondément Law qui tourna légèrement la tête comme pour éviter qu'elle ne lui embrasse la joue. Loin de lui l'idée de la blesser encore une fois par son attitude mais l'idée de reprendre une relation avec la jeune femme le terrifiait, tant de choses avaient changées, il avait changé. Il n'était plus le même et il avait peur, peur de ne pas être à hauteur tout simplement. Sentant un malaise s'installer en lui, il prit la parole très vite, espérant ainsi que Shelby ne remarquerait rien de son attitude.

« Ça me gêne d'être là ce soir, je suppose qu'il y aura du monde et franchement je crois que je ne supporterais pas les regards des autres. Enfin, je sais que c'est ce que je mérite et que de toute façon on me jugera mais ce soir c'est censé être un anniversaire, ça va tout gâcher même si je suis sûr que le petit bonhomme ne s'en rendra même pas compte. » Tout en prononçant ces mots d'une voix étrangement neutre, Lawrence tentait de calmer l'enfant assit sur ses genoux et qui tambourinait sur son torse à grand coup-de-poing, le pauvre était à deux doigts de faire une crise d'hystérie. « Heu... Oui je veux bien essayer de lui donner son biberon mais je crois qu'il faut se dépêcher ou il va nous péter une durite » Un peu agacé par toute cette agitation à laquelle il n'était pas habitué, Law' saisit les bras de Josh brusquement, il n'avait pas été brutal et ne lui avait sûrement pas fait mal mais sous l'effet de la surprise, le bébé grimaça et ouvrit la bouche en grand pour se mettre à hurler comme si on venait de lui briser tous les os. « Je sais vraiment pas m'y prendre » Grogna le jeune homme « Quand ils marchent c'est plus facile... Mais là... Je suis désolé, peut-être que tu devrais le faire ? Faut lui donner le temps de s'habituer à moi je pense »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Mer 28 Mai - 12:50

    Lorsque Lawrence eut un mouvement de recul à son approche, Shelby le pris comme une gifle en pleine figure. Jamais elle n'avait pensé que ces retrouvailles seraient aussi pénibles. Elle avait déjà trop souffert, elle voulait que ça s'arrête, une bonne fois pour toute. Retrouver son paisible quotidien d'avant la fusillade. Retourner travailler sans une boule au ventre à chaque fois qu'elle passait devant la chambre où avait séjourné Lawrence. Pouvoir passer une soirée dans les bras de celui-ci un bon verre de vin à la main, à discuter de choses et d'autres mais surtout pas de malheurs. Pourtant elle savait que s'en était fini de ce temps. Elle devait faire face à l'abandon de Lawrence et à son attitude de rejet à son égard. Elle aurait voulu lui cracher au visage toutes ces choses qu'elle gardait enfouies depuis des mois, lui hurler sa douleur pour qu'il comprenne dans quelle situation il l'avait mise en les quittant. Elle aurait voulu crier, pleurer mais tout semblait au dessus de ses forces. Les larmes ne semblaient plus vouloir venir, elles qui avaient déjà tant coulées. Pourtant, Shelby savait qu'il suffirait d'une petite phrase, d'un petit geste pour que tout surgisse sans qu'elle ne puisse le contrôler. C'est pour cette raison qu'elle s'éloigna de Lawrence et dirigea son regard vers la fenêtre alors qu'il refusait poliment son invitation à l'anniversaire de son fils.

    "C'est à toi de voir... Tu fais comme tu le sens..."Lâcha-t-elle, les yeux toujours rivés vers les nuages. Elle aurait voulu lui dire qu'il allait bien devoir affronter le regard des autres un jours, qu'il ne devrait pas se focaliser sur ce que les gens penseraient mais bel et bien sur ce dont sa propre famille avait besoin. Et à ce moment même, ce dont Shelby avait besoin, c'était de voir Lawrence assister aux quatre mois de son fils. Elle ne voulait pas donner l'illusion d'une famille parfaite, elle savait qu'il faudrait du temps, beaucoup de temps pour que les choses redeviennent comme avant. En fait elle savait pertinemment que rien ne serait plus comme avant mais pour ce soir, juste pour ce soir, elle aurait voulu avoir le sentiment qu'elle n'était pas seule. Pourtant la jeune femme ne décrocha pas un mot de plus. Elle n'avait pas le droit d'obliger Lawrence à venir. Il fallait qu'il le fasse de lui même, qu'il se décide tout seul à affronter les regards. Elle, devrait se contenter d'attendre. Récupérant Joshua qui s'agitait dans les bras de son père elle le berça un instant sans même adresser un regard à Lawrence. Le simple fait de poser ses yeux sur l'homme qu'elle aimait et qui semblait ne plus vouloir d'elle lui déchirait le coeur. Elle déposa le petit blondinet dans son transat et celui-ci se mit immédiatement à jouer avec le mobile suspendu au dessus de sa tête, oubliant, pour quelques instants, la faim qui lui tiraillait le ventre. Mais Shelby savait que ce calme n'allait pas durer. Se tournant brusquement, elle fit face à Lawrence. Elle resta là, les bras le long du corps, le regard fixe. Et ce fut comme si elle le voyait pour la première fois. A quelques mètres de lui désormais elle semblait réaliser l'état physique du jeune homme. Et ce ne fut pas un geste ou une parole comme elle l'aurait imaginé qui lui firent monter les larmes aux yeux mais bien la vision de l'homme qu'elle aimait passionnément, prostré dans son fauteuil roulant, comme ayant abandonné la bataille.

    "Je... Je dois lui préparer son biberon."

    Fuyant vers la cuisine la jeune femme stoppa net devant le plan de travail et ses mains vinrent s'agripper au bord de la table. Elle ne semblait plus tenir debout que par la force de ses bras. Ses jambes, elles, tremblaient si violemment que ses genoux venaient s'entrechoquer à intervalles réguliers. Ses phalanges blanchissaient à vu d'oeil et les larmes coulaient désormais sur ses joues. S'adossant au frigo elle se laissa glisser à terre, la tête entre les mains, le corps entier parcouru de spasmes. Elle était assaillie par des images qui la hantaient depuis déjà cinq mois. London en sang sur le parquet de la salle de bal. London dans son cercueil au crématorium. Lawrence allongé dans un lit d'hôpital, branchés à d'innombrables machins. Le médecin lui demandant, alors qu'elle arrivait à la maternité pour accoucher, s'il fallait attendre le papa. Le même lit d'hôpital vide, quelques semaines plus tard. Ce fut autant de coups de poignard au coeur que Shelby reçu en l'espace de quelques secondes, prostrée, recroquevillée contre la paroi gelée du frigo.

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Jeu 29 Mai - 23:33

Même s'il ne l'avait pas vu depuis plusieurs mois, Lawrence connaissait assez bien la jeune femme pour s'apercevoir qu'il l'avait blessé. Mais qu'avait fait ou dit ? Se rendant soudain compte que tout ce qu'il avait dit pouvait être mal interprété, il passa tous ces mots en revu. Était-ce quand il avait refusé de venir à la petite soirée en l'honneur des quatre mois de Josh ou quand il avait un peu malmené le garçonnet ? Ça pouvait aussi très bien être à cause de la façon dont il avait réagi quand elle s'était approchée de lui pour lui dire comme elle était heureuse de le voir ici. A chaque fois qu'elle faisait un pas vers lui, il reculait, effrayé. Une onde de douleur se propagea dans son dos ayant pour épicentre la cicatrice au milieu de sa colonne vertébrale, sa moelle épinière n'avait pas été sectionnée, mais très largement abimée, chose qui lui permettrait sans doute de remarcher un jour, mais qui produisait aussi d'intenses douleurs. Ressortant une deuxième fois, en moins de quinze minutes, le petit flacon cylindrique de sa poche, il en sortit une cachet rond et blanc qu'il contempla un instant avant de le croquer comme s'il en allait de sa vie. Étrangement, la douleur s'atténua dès qu'il eut avalé l'antalgique. Frottant de sa main gauche ses vertèbres douloureuses et regardant Joshua jouer avec son mobile tout en poussant des gazouillis ravi, Law se demandait bien ce qu'il pouvait faire pour réparer ses erreurs. Il avait abandonné sa femme enceinte, il avait refusé de la voir, de connaître son fils et maintenant il la repoussait de toutes ses forces quand elle essayait d'aller vers lui.

Les choses avaient, trop de choses avaient changés, n'était-elle donc pas capable de le comprendre ? Bien sûr tout n'avait pas été rose pour elle non plus mais lui avait dû faire face à la mort de son propre frère, lui avait dû accepter d'être physiquement diminué. Il vivait dans un fauteuil ! Pensait-elle que c'était facile pour lui ? S'il ne voulait pas se rapprocher d'elle c'est parce qu'il savait qu'il ne serait pas à la hauteur, il n'était même pas sûr de pouvoir s'occuper correctement de son fils, alors comment pourrait-il donner à Shelby ce dont elle avait besoin ? Il ne pourrait plus la protéger, s'interposer entre elle et un homme ivre qui lui ferait des avances n'était désormais plus possible, il ne pouvait plus s'approcher d'elle et l'embrasser quand l'envie lui en prenait, il ne pourrait plus l'aider aux tâches ménagère, il ne savait même pas s'il était encore capable de lui faire l'amour. Son corps n'était plus - à ses yeux - qu'une coquille encombrante et qu'elle ne comprenne pas ses difficultés à se réinséré dans la vie quotidienne l'énervait ou pire, l'écoeurait.

Les mots rageurs que Lawrence s'apprêtait à balancer s'étouffèrent dans sa gorge quand il la vie se laisser glisser à terre comme si le poids qui pesait sur ses épaules depuis la fusillade était soudain devenu trop lourd à porter. Il resta un instant interdit, ne sachant pas bien quoi faire. L'énervement qu'il éprouvait il y a quelques secondes s'était totalement dissipé et il s'approcha doucement de Shelby. « Shelby... » Dit-il en tentant de trouver quelque chose à dire, mais que dire ? En temps normal il se serait assit prêt d'elle pour la prendre dans ses bras, attendant qu'elle se calme avant de dire quoi que ce soit, mais là elle était hors de portée, il pouvait - à la rigueur - poser une main sur son épaule, mais ce geste paraissait bien ridicule au vu de la situation et de l'effondrement de la jeune mère. Bloquant les freins de son fauteuil d'un geste rapide il prit appui sur ses bras pour se soulever et avança légèrement les jambes pour pouvoir poser les pieds à terre, manoeuvre qui occasionna une vive douleur chez le jeune homme dont les sourcils se froncèrent et dont la bouche se tordit dans une grimace. C'est avec un gémissement rauque de douleur qu'il se laissa glisser à terre devant Shelby, avant de s'approcher d'elle en s'aidant de ses biceps fatigués. « Shelby... Je suis désolé... Est-ce que c'est à cause de moi ? » La question était ridicule et sans aucun doute malvenue mais il n'avait pas pu se retenir, il savait bien que c'était de sa faute d'une façon ou d'une autre. S'approchant encore un peu il passa un bras timide autour de son épaule et l'attira à lui avant de reprendre d'une voix mal assurée. « Je suis là maintenant, tu n'es plus toute seule. » Joshua ne faisait plus aucun bruit, peut-être avait-il oublié la faim qui le tiraillait et s'était endormit, il avait peut-être aussi compris à sa manière ce qui se jouait entre ses parents et appréhendait lui aussi, comme son père, la réaction de Shelby. « Fais quelque chose, Shelby, je sais pas, hurle, frappe moi mais arrête de pleurer je t'en prie » Il n'avait pas dit ça sans arrière-pensées, au fond de lui il espérait réellement que la jeune femme s'emporte, qu'elle lui jette des assiettes à la figure en le traitant de tous les noms. Au moins comme ça il saurait à quoi s'en tenir, comment réagir. Il espérait aussi de cette façon, retrouver la femme qu'il aimait, la Shelby pétillante de vie, la battante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Ven 30 Mai - 23:38

    Etant médecin, Shelby avait de nombreuses fois été chargée d'annoncer les pires nouvelles qui soient à de parfaits inconnus. La mort de leur proche, la maladie, certaines foies des malheurs irréversibles. Elle ne s'était jamais faites à cette partie du job. C'était toujours avec une boule d'angoisse au ventre qu'elle pénétrait dans la salle d'attente, rencontrant le regard humide et plein d'espoir de personnes qu'elle ne connaissait pas mais dont elle allait changer la vie à jamais. Pourtant plus le temps passait et moins ce sentiment d'angoisse se faisait sentir au moment fatidique, elle parvenait à mettre plus de distance entre les familles et elle, entre ses sentiments et ceux des patients. L'experience lui disaient ses collègues. Mais pour elle ce n'était ni plus ni moins que la preuve d'une perte d'humanité, et ce sentiment la rendait malade. Elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas s'habituer à ce genre de chose. Quitte à souffrir encore des années, elle préférait.

    Depuis ce drame pourtant, elle avait en quelques sortes opéré une "déprogrammation". Se retrouver dans la situation inverse, être porjettée à la place des familles auxquelles elle venait annoncer ces pires nouvelles lui avait fait retrouver ces sensations d'autre fois. De façon douloureuse certes, mais la jeune femme sentit que d'une certaine elle avait été necessaire. Elle entendait nettement les paroles prononcées par le médecin alors qu'elle faisait les cent pas dans la salle d'attente, accompagné de la famille Ainsworth, ou plutôt des quelques membres qui n'étaient pas sur un lit d'hôpital. Oui, elle se souvenait précisément des mots qui étaient sortis de la bouche de son collègue à cet instant précis.
    "Nous sommes désolés. Nous avons fait ce que nous pouvions pour London mais son état était trop critique..." Et ensuite d'asséner un deuxième coup violent. "Quant à Lawrence, il est toujours en salle d'opération. Son état est très serieux. Nous vous tiendrons au courant dès que nous en saurons plus."

    C'était à peine si elle entendit Lawrence prononcer son nom. Perdu dans ses pensées, la douleur la submergeant comme jamais, la jeune femme demeurait prostrée, le visage enfouie entre ses genoux, le corps parcouru de soubresauts. Relevant brusquement la tête alors que le bras de Lawrance l'attirait à lui, Shelby mis un certain temps à reprendre ses esprits. Durant une fraction de seconde elle se demanda comment il était arrivé à ses côtés avant de secouer la tête pour dissiper toute interrogation stupide. Ce soudain contact avec le corps de Lawrence la plongea dans un état de confusion totale. Encore une fois elle se retrouvait confrontée à une miriade de sentiments qui se livraient bataille en elle alors qu'elle tenait vainement de reprendre son souffle entre deux sanglots. Ses yeux la brulait et l'air commençait à lui manquer, pourtant elle ne parvenait pas à stopper les larmes qui continuaient de couler sur ses joues déjà rosies. Tentant de prendre une plus profonde inspiration elle leva le visage vers le jeune homme et plongea son regard désamparé dans le sien." Pourquoi ? Pourquoi nous a-t-il fait ça ? Il n'avait pas le droit de nous arracher à notre bonheur. Pas le droit de nous priver de la présence de London. Pas le droit..."A mesure qu'elle parlait, la voix de Shelby se faisait de plus en plus dure et emprunte de colère. Ses poings se crispèrent, ses ongles lui écorchant les paumes de mains. Il fallait que ça sorte. Quitte à souffrir encore, quitte à faire souffrir Lawrence. Elle avait ce besoin égoïste et immédiat de déverser sa rage et sa rancoeur. "Et toi Lawrence ? Pourquoi est-ce que tu m'as abandonnée ? " Ses poings martelaient désormais le torse du jeune homme avec hargne, sans qu'elle ne pense une seule seconde à la douleur que cela pouvait provoquer chez lui. Elle ne parvenait plus à se contrôler, il n'y avait plus que colère et amertume dans son regard alors qu'elle continuait de crier ce qu'elle avait sur le coeur. "J'avais tellement besoin de toi et toi tu... Tu m'as laissée seule Lawrence..."Il n'y avait aucun reproche dans sa voix. Elle avait déjà surmonté la phase où elle maudissait chaque jour Lawrence de l'avoir abandonnée. Aujourd'hui elle voulait simplement qu'il comprenne qu'elle avait eu besoin de lui, qu'il n'était pas à l'origine de ses malheurs mais qu'elle aurait voulu qu'il soit là, auprès d'elle, qu'ils affrontent ensemble ces épreuves. Elle comprenait les raisons qui l'avaient poussé à agir de la sorte, elle avait cotoyé assez de personnes victimes d'accidents qui s'éloignaient de leur famille pour réussir à saisir ce qui avait ammené Lawrence à se détacher d'elle. Pourtant elle voulait qu'il sache qu'elle en avait souffert, chaque jour un peu plus. "J'auvais besoin de l'homme que j'aime à mes côtés. Tu comprends ça ?"

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Mar 3 Juin - 5:02

Alors qu'il était là, assit sur le sol, assit contre Shelby, un souvenir saugrenu vint prendre forme dans son esprit. Il devait avoir cinq ou six ans et venait tout juste d'arracher une peluche des bras de Liberty, c'était une réplique de l'extraterrestre du film E.T, une horreur au cou disproportionné et aux étranges yeux plissés. Ce jouet lui foutait la trouille et c'est pourquoi il passait son temps à l'arracher à sa soeur pour le cacher ou même tenter de le jeter. Ce jour-là, lorsqu'il vit quelques larmes couler le long des joues de sa soeur, il lança : « Vas-y pleures, tu pisseras moins ! ». Lance, debout dans l'encadrement de la porte regarda son fils, la bouche grande ouverte, les sourcils relevés en signe d'étonnement avant d'éclater de rire, trouvant cette réaction inattendue totalement tordante, le garçonnet lui fit écho et la pauvre Liberty redoubla de sanglot. Cette pensée fit naître un large sourire sur les lèvres de Lawrence et très vite un fou rire enfla dans sa poitrine menaçant d'exploser d'un moment à l'autre. Law' était incapable de gérer la pression quelle qu'elle soit et à la manière d'une cocotte-minute, son corps finissait toujours par trouver un moyen d'en relâcher un peu. Ainsi, il passa la moitié de ses examen de fin d'année au lycée la tête dans les toilettes à rendre ses tripes, avait fait une crise de panique alors qu'il devait finaliser une composition dans la journée et avait reçu les regards réprobateurs de toutes les personnes réunies à l'enterrement de la vieille madame Creed lorsqu'il avait littéralement éclaté d'un rire inextinguible face à la dépouille de la pauvre femme étendue dans son cercueil. Aujourd'hui encore la pression était insupportable et il devait se mordre violemment l'intérieur des joues pour ne pas rire, une réaction de ce genre serait forcement mal interprétée par Shelby qui le ficherait sûrement à la porte en le gratifiant d'une gifle bruyante.

La voix de la jeune femme l'arracha brutalement à ses rêveries en le faisant sursauter. Elle était différente, dure, tranchante, pleine de colère. Lawrence, qui déjà n'était pas vraiment à son aise se ratatina un peu plus sur lui-même et tenta - tant bien que mal - de répondre aux interrogations de Shelby. « Tu sais... ». Et des coups s'abattirent sur sa poitrine, lui coupant le sifflet. Shelby lui martelait le torse à grand coup-de-poing rageur tout en l'accusant de les avoir abandonnés, elle et son fils, et plus le volume de sa voix augmentait, plus les coups qu'elle portait à Lawrence se faisaient violent. Chaque coup résonnait dans sa colonne comme autant de coups de couteau, il avait reculé, mais elle avait avancé - probablement sans même s'en rendre compte - et Law sentait son dos rebondir contre le meuble derrière lui à chaque fois qu'elle le frappait.
« ARRETE ! » Cria t-il en lui agrippant les poignets, ses yeux étaient humides et il tremblait de douleur. Il n'arrivait pas à capter de regard de la jeune femme derrière les mèches de cheveux trempées de larmes qui lui barraient le visage et ça ne fit qu'accroître sa colère. « ARRETE MERDE ! JE SUIS DESOLE ! TU COMPRENDS CA ? TU CROIS QUOI ? QUE C'ETAIT UNE DECISION FACILE ? » La rage déformait ses traits et il jeta à Shelby un regard presque haineux avant de se traîner jusqu'à son fauteuil pour s'y hisser.

Assit, il resta un moment silencieux, priant pour que Joshua - qui s'était mis à hurler en même temps que sa mère - se taise enfin. Les hurlements du petit l'empêchait de se calmer et de reprendre ses esprits, serrant ses poings il prit la parole en évitant soigneusement de poser les yeux sur Shelby. « Pardonne moi, je suis désolé, pour ça, pour tout, je t'en prie ». Et venant de nulle-part, une larme, puis deux, roulèrent sur ses joues, se frayant un passage au milieu de sa barbe pour glisser sur son menton et mourir dans son cou. Ses yeux avaient perdu cette colère qui les animaient encore quelques secondes plus tôt et prenant sa tête dans ses mains, il éclata en sanglot. Il pleurait son frère mort, il pleurait de voir Shelby lui faire des reproche, il pleurait pour libérer la pression qui avait pesé sur lui depuis plus de deux mois. Il pleurait si fort qu'il lui semblait ne plus jamais pouvoir s'arrêter. Il n'arrivait plus à penser clairement ni même à respirer d'ailleurs, mais il réussit tout de même à hoqueter quelques mots à l'attention de Shelby
« Qu'est-ce qu'on peut être pathétique ! J'crois qu'on a touché le fond là ! » Sur quoi il se mit à rire, ou à pleurer, il ne savait plus bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Jeu 5 Juin - 2:45

La douleur qui lui traversa les poignets alors que Lawrence les agrippait avec force ne fit même pas sourciller Shelby. La violence de la réponse du jeune homme venait de la scotcher sur place. Comme projetée dans une autre réalité elle fixait son ami sans rien dire, la bouche entrouverte, le regard accroché au sien. La réaction de Lawrence avait eu le mérite de faire cesser les pleurs de la jeune maman, ce qui n'était pas le cas pour Josh qui s'était mis à hurler dans son transat. Habituellement, la jeune femme accourait dès que le petit garçon se mettait à pleurer mais aujourd'hui tout était différent et c'était à peine si elle entendait ses cris. Le ton de Lawrence, le regard qu'il lui jeta furent autant de nouvelles blessures au coeur pour Shelby. Comment avaient-ils pu passer de ces longs regards amoureux à cette dureté, cette colère, cette haine même, nichée au plus profond d'eux ? Le souffle court la jeune femme le regarda se débattre avec le fauteuil pour s'y rasseoir alors qu'elle restait au sol, incertaine de sa capacité à tenir debout. Il lui fallait pourtant rejoindre Joshua qui allait finir par ses briser les cordes vocales à force de crier. Agrippant la poignée de la porte du frigo elle se hissa donc sur ses jambes encore tremblante sans vraiment lâcher Lawrence du regard. Même si elle ne lisait rien d'agréable sur le visage de celui-ci elle voulait garder ce semblant de contact. Ils fallaient qu'ils communiquent. Ils en avaient besoin. Et si cela devait se faire dans les cris et les pleurs tant pis, c'était un mal pour un bien. Tout du moins elle l'espérait. S'adossant au frigidaire elle soupira. Plus aucune larme ne coulait sur ses joues brûlantes. Son regard était sec et sa respiration se faisait plus calme à mesure que les secondes s'écoulaient.

Les pleurs de Josh se faisaient de plus en plus violents. Si il continuait comme ça, les voisins allaient débarquer pour savoir ce qu'il en était. Shelby attrapa l'une des tétines sur la table de la cuisine et la passa sous l'eau. Quelques secondes plus tard les pleurs s’étaient arrêtés. Il faudrait aussi qu'elle songe à le nourrir, mais à la minute même elle avait autre chose en tête. Rêvant dans la cuisine elle reposa son regard désormais plus serein sur Lawrence. En son absence les larmes avaient pris place sur les joues creusées du jeune homme. C'était la première fois que Shelby voyait Lawrence pleurer et cette vision lui causa un nouveau choc. Il semblait si vulnérable, si désemparé. Elle vit dans ses larmes toute la douleur qu'il n'avait su exprimer durant ces cinq mois, sa souffrance et sa tristesse, celles qui étaient restées enfouies en lui, menaçant de sortir à tout instant. Elle ne savait encore une fois comment réagir. Le voir dans cet état lui déchirait le coeur, elle réalisait les épreuves qu'il avait du traverser. Lui aussi avait été seul pour affronter les coups que le destin leur avait asséné. Et même si sa solitude avait été un choix, elle n'en avait sûrement pas été plus agréable que celle de Shelby, au contraire. Il avait eu à subir cette décision qu'il avait prise, il avait du vivre avec tous les jours depuis ce drame. Shelby ne le réalisait que maintenant et se maudit intérieurement de l'avoir détesté. Ils avaient tous réagit à leur manière face à cette tragédie mais tous en avaient énormément souffert. La jeune femme eu l'impression de s'être montrée profondément égoïste. Et ce sentiment acheva de terrasser la jeune maman qui vint s'agenouiller face à Lawrence, posant délicatement une main sur la joue humide du jeune homme, le regard contrit.
Non c'est moi qui te doit des excuses... J'ai été dure, je n'aurais pas du... Tout ça... Toute cette souffrance depuis ce drame... Ca a été éprouvant pour chacun d'entre nous... Je n'ai pas à te blâmer pour ta conduite. On a tous du faire des choix et les assumer. Rien n'a été facile. Pour personne. Sa voix s'était radoucit et elle avait retrouvé son regard habituel, la lueur de bonheur en moins. Ses mains ne tremblaient plus. L'une était posée sur son genou alors que l'autre effleurait toujours la joue mal rasée de Lawrence. Elle ne voulait plus qu'il la rejette. Elle ne désirait qu'une chose à présent, qu'ils communiquent. C'était la seule façon de se sortir de cet enfer dans lequel ce psychopathe qui avait débarqué au mariage les avait envoyés. On va surmonter ça Lawrence. Pour Joshua. Pour nous. Pour London... Ce n'était ni une question, ni même une affirmation, c'était seulement son voeux le plus cher. Elle se sentait désormais prête à affronter ce que l'avenir leur réservait. Elle ne voulait plus souffrir ni se morfondre seule. Elle voulait se battre pour retrouver une vie paisible. Elle savait que ça ne se ferait pas dans les semaines qui allaient venir, peut-être même pas dans les mois suivants mais elle allait livrer ce combat chaque jour. Elle priait simplement pour que Lawrence décide de se joindre à elle dans cette bataille qu'elle voulait livrer pour retrouver ce bonheur dont elle avait été privée trop longtemps.

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Mar 10 Juin - 3:16

Complètement dans les vapes, Lawrence ne s'aperçut qu'après coup que Shelby avait posé une main sur sa joue. L'effet des trois cachets qu'il avait ingurgité en un temps record se voyait exacerbé par les violentes émotions qu'il avait ressentit successivement. Le bout de ses doigts semblait insensibilisé, il s'enfonça même violemment l'ongle du majeur dans la chair du pouce sans ressentir autre chose qu'une légère pression. Pendant les mois qui avaient suivi son réveil, il s'était sentit chaque jour un peu plus piégé dans un corps qui ne répondait plus ou presque, et dès les premières lueurs du jour l'absence de London le frappait de plein fouet, lui nouant l'estomac pour la journée. Mais là il se sentait léger, il était bien, complètement défoncé. D'un coup le contact de la main de Shelby ne le gênait plus, il lui lança même un sourire bienheureux sans pour autant écouter le moindre mot qui sortait de sa bouche, alors qu'elle se confondait en excuse et tentait d'expliquer son comportement. Vu de l'extérieur, Lawrence était exactement le même qu'il y quelques secondes, le dos courbé, les mains crispées sur les accoudoirs de sa chaise, les yeux rouges et bordé de cernes violacées, son regard s'était peut-être fait un peu plus rêveur, comme s'il était plongé dans ses pensées, mais rien ne laissait entrevoir ce qu'il vivait en cet instant.

Il avait longtemps lutté contre la médication que lui imposait ses docteurs, estimant qu'il avait assez reçu de calmant en tout genre, il boudait les antalgiques depuis sa sortie de l'hôpital. Mais la perspective même de se rendre à l'appartement de Shelby avait réveille la douleur dans son dos, sourde, lancinante, elle se rappelait sans cesse à lui. Alors, il avait cédé, chaque tentative avortée de se rendre chez la mère de son fils était précédée de l'ingestion d'une petite pilule blanche à l'aspect tout à fait innocent, mais qui le détendait bien au-delà de ses espérances. Aujourd'hui, pour supporter l'intensité de ses retrouvailles il en avait abusé, mais ne le regrettait pas le moins du monde, il lui semblait être revenu en arrière, pas de longtemps, juste de quelques mois, quand lui et Shelby était encore heureux. Il passa deux doigts dans les cheveux de sa femme, admirant une fois de plus sa beauté en se demandant comment un homme comme lui avait pu la séduire. Du bref monologue de la jeune femme, il n'avait capté que quelques mots : ''blâmer'', ''choix'', ''pour nous'', ''London''. Il ne l'écoutait pas, comme il le faisait parfois autrefois, pourtant il fixait bien ses lèvres et hochait parfois la tête distraitement en signe d'assentiment mais dans son crâne, bien d'autres pensées étaient nées et ne demandaient qu'à se traduire par des gestes concret.

Alors, il se pencha et toujours en gardant son regard fixé sur les lèvres de la jeune mère, il passa une main sous son menton pour le relever. En temps normal, cette position lui était systématiquement douloureuse, il tirait sur ses vertèbres, ce qui lui arrachait toujours un cri, mais à cet instant, son dos ne le faisait plus souffrir, comme avant, quand il était valide. Ses doigts glissèrent le long du cou de Shelby tandis que ses lèvres caressaient celles de la jeune femme en un geste doux et alors qu'il s'apprêtait à sceller ce baiser, Joshua se manifesta une fois de plus, hurlant sa faim à qui voulait bien l'entendre. Le retour à la réalité fut plutôt rude pour Lawrence qui sursauta en se détachant brutalement de Shelby. Il était de retour dans son fauteuil, son dos était en miettes et il devait faire face à une femme qu'il avait abandonné et à un fils qu'il ne connaissait pas. Sonné, non par l'émotion de cette tentative de baiser, mais par la gifle qu'il venait de se prendre en pleine face, il lâcha un « Merde ! » entre ses dents, avant de se passer une main sur le visage comme si ça allait l'aider à reprendre ses esprits. Pour être redescendu ça oui, il était redescendu. Les cris du bambin affamé lui déchirait les tympans et il était envahi par la honte. Le regard fixé sur un point invisible du mur au-dessus du transat du bébé, qu'il avait choisi de fixer pour ne surtout pas regarder Shelby en face, il s'excusa pour ce geste malheureux en priant pour qu'un Dieu quelconque le foudroie dans l'instant pour ne pas qu'il ait à subir la suite des évènements. « Je ne sais pas ce qui m'a pris, Shelby... Je suis désolé, je n'aurais pas dû faire ça, ça ne se reproduira plus » * Allez Dieu, vas-y Dieu, c'est le moment ! *


Dernière édition par Lawrence G. Ainsworth le Ven 11 Juil - 3:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Sam 28 Juin - 23:58

Leurs visages étaient proches, trop proches. Shelby n’avait pas vraiment prévu ce rapprochement. Certes elle avait volontairement posé sa main sur la joue du jeune homme mais plus dans une volonté d’apaisement de ce dernier que pour provoquer ce genre de réaction de sa part. Tétanisée elle vit la distance entre leurs deux visages diminuer et son pouls accéléra. Les lèvres du jeune homme vinrent simplement effleurer les siennes et elle cru que son cœur allait exploser dans sa poitrine. Elle avait le tournis et ne parvenait plus à se concentrer sur ce qui se passait. Tout cela n’avait duré qu’une fraction de seconde mais la jeune femme eut l’impression qu’il se passa une éternité avant les cris de Josh. Lawrence s’écarta brusquement d’elle pour s’enfoncer un peu plus dans son fauteuil, le regard fuyant. Comme réveillée par une décharge électrique qui lui serait montrée le long de l’échine Shelby fut sur ses pieds en un battement de cil et se dirigea en tremblant vers la cuisine où elle avait abandonné le biberon. Alors que quelques minutes auparavant, sur le pas de porte elle avait cherché ce contact physique avec Lawrence, elle en était maintenant à la fuir du regard. Elle ne pouvait pas nier l’effet qu’avait eu sur elle le frôlement des lèvres de son ancien amant mais elle sentait le besoin de se mettre à l’écart pour reprendre ses esprits.

Des sentiments contraires livraient bataille dans sa tête et son cœur sans qu’elle parvienne à y mettre de l’ordre. Elle avait tellement attendu ce moment, elle se l’était si souvent imaginé qu’elle ne savait plus vraiment ce qui relevait de ses fantasmes et de la réalité. La tentative de baiser de Lawrence était-elle pur fruit de son imagination ou y avait-il bien eu un rapprochement, bien que furtif, entre les deux jeunes gens ? Jetant un regard en biais à l’objet de ses pensées elle l’entendit bafouiller des excuses. Bingo ! Elle n’avait rien imaginé, tout c’était bien passé. Mais ce bref rapprochement ne semblait finalement pas être du goût de Lawrence qui après s’être vivement écarter d’elle comme si elle était contagieuse, ne lui adressait désormais plus aucun regard. Se mordant la lèvre inférieure avec force, elle reporta son attention sur le biberon qu’elle réchauffa quelques secondes au micro-onde. Le malaise était palpable, elle non plus n’osait plus jeter un regard en direction de la porte de la cuisine, la tension entre les deux jeunes parents était à couper au couteau. Passant devant Lawrence le regard rivé sur le biberon elle attrapa son fils et se laissa tomber dans un fauteuil près de la fenêtre. Les minutes passèrent, sans qu’aucun ne prononce un mot, les cris avaient cessé, Josh dévorant goulûment la tétine en caoutchouc, fixant de ses grands yeux bleus sa mère aux yeux encore rougis. La jeune femme s’apaisa au contact de son enfant. Jack s’était étonné de ce phénomène quelques semaines plus tôt, remarquant que la jeune femme, stressé, nerveuse et tendue depuis le drame se détendait incroyablement vite lorsqu’elle prenait son fils dans ses bras. « Meilleur qu’un anxiolytique ce petit Josh ! » Avait-il déclaré avec un sourire à la jeune mère. Et il était vrai que c’était toujours vers son fils que Shelby se tournait lorsqu’elle avait un cou de mou. La simple vu de sa bouille d’ange, de ses grands yeux limpides et de son sourire sans dent lui remettait du baume au cœur. Toutes ses tensions s’envolaient et elle relâchait enfin la pression. Et c’est ce qui se produisit alors qu’elle contemplait avec un sourire le bébé qui s’agitait dans ses bras. Ses doutes, sa colère, son anxiété, se dissipèrent comme par magie et son corps fut parcouru de tremblements.

On aurait pu penser au premier abord que la jeune femme allait se remettre à pleurer mais elle se fendit finalement d’un bruyant éclat de rire. Un rire nerveux, incontrôlé mais un sourire franc et léger comme elle n’en avait pas arboré depuis des mots. Elle se laissa aller à rire quelques instant, ne parvenant pas à se calmer et sentant sa tension s’évaporer peu à peu.
« Je… Je suis désolée… » Réussit-elle à articuler entre deux hoquets. « Ne le prend pas mal… Non pas que la situation soit drôle… Quoique… En fait c’est tout ça… Tout ce qui nous arrive… De voir où on en est maintenant… C’est tellement… Pathétique, comme tu le dis si bien… Je commence sérieusement à avoir pitié de moi-même… » Elle n’avait pas voulu vexer Lawrence, le blesser, l’offenser, elle exprimait juste les pensées qui affluait dans son esprit alors qu’elle faisait face à cette nouvelle situation. « Je pense que London aussi nous aurait trouvé pathétique ! Il se serait bien payé notre tête… » Pour la première fois depuis le décès de son meilleur ami, Shelby l’évoqua sans ressentir un coup au cœur et avec une légèreté qui lui était encore inconnue. Et cette constatation lui fit le plus grand bien, son sourire s’étirant un peu plus sur ses lèvres fines. Oui, c’était certain, si London avait été présent, la situation l’aurait bien fait rire. Il aurait carrément refusé de voir Lawrence et Shelby se vautrer dans le mélo et aurait trouvé le mot juste pour dédramatisé la situation…

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   Ven 11 Juil - 4:50

S'il aurait pu disparaître sans être vu, ça fait longtemps que Lawrence l'aurait fait, la tension était telle qu'elle formait une boule glacée dans son estomac, il devait faire face à différents sentiments qui l'envahissaient sans qu'il puisse réellement reprendre le contrôle et ses esprits. S'il s'était volontairement coupé du monde c'était pour éviter à tout prix ce genre de raz-de-marée de sentiments, il avait perdu l'habitude de les gérer, d'autant plus qu'avec l'esprit embrumé comme il l'avait, se concentrer devenait de plus en plus difficile. S'il avait agi de la sorte ce n'était pas dans l'optique de provoquer un horrible malaise comme celui qui s'installait en cet instant entre les deux parents, à vrai dire il ne savait pas bien lui-même pourquoi il avait tenté d'embrasser Shelby. D'autant plus que plus tôt, le simple fait de poser une main sur son épaule le dérangeait. Il avait - sans s'en rendre compte - le besoin de retrouver quelque chose de familier, tout avait changé autour de lui, son frère était mort, son fils venait de naître, Sidney était traumatisée par la tragédie que fut son mariage et même Liberty avait changé ! Shelby aussi à sa façon, elle semblait abattue, et parfois son visage arborait cette expression trouble des personnes qui ont trop souffert. Alors, il est vrai qu'il avait besoin de se raccrocher à quelque chose de connu, mais il avait été maladroit et maintenant Shelby ne lui adressait même plus un regard, elle fixait le micro-onde qui chauffait le biberon de son fils.

Souvent il se disait qu'il aurait dû partir à la place de son frère, si la famille Ainsworth avait en quelque sorte explosé c'était à cause de sa mort, il en était sûr. Beaucoup de personnes lui attribuaient le rôle stabilisateur de la famille, mais c'était faux la situation actuelle en est la preuve, London enterré plus rien ne va. Il aurait voulu dire quelque chose pour apaiser la situation, rassurer Shelby, mais il n'y arrivait pas, il y avait tellement de choses qu'il aurait aimé dire, mais rien ne sortait. Concentré comme il était pour trouver les mots juste, il ne vit pas arrivé le bruyant fou-rire de la jeune femme à présent assise sur le canapé, son fils dans les bras. Ce rire, pourtant totalement inattendu agît comme une bouffée d'oxygène sur Lawrence qui se détendit après avoir sursauté sous l'effet de la surprise, il se surpris même à sourire lorsqu'elle évoqua la réaction qu'aurait pu avoir London. Ce n'était pas la première fois qu'il pensa à son frère de cette façon, mais il finissait toujours en larmes à souffrir si fort de son absence qu'il souhaitait lui aussi mourir. Et même si aujourd'hui, il n'avait toujours pas accepté cette perte, le fait de l'évoquer en riant changeait la perspective.


Shelby avait elle-même brisé la glace et semblait plus calme alors, rassemblant tout son courage Lawrence s'avança vers elle pour voir son fils de plus prêt. Et cette fois c'est en la regardant dans les yeux qu'il prononça ces quelques mots : « Pardonne moi, pour tout », ça devait être la troisième fois qu'il faisait ses excuses, mais cette fois il était plus sûr de lui, il ne fondit pas en larmes et ne lui jeta pas de regard de chien battu. Il savait que si elle décidait de ne pas lui pardonner et de ne plus le revoir, ça l'anéantirait à coup sûr, mais pour une fois il écarta cette pensée bien loin de son esprit. Il reprenait doucement confiance en lui et voir la mère nourrir son fils lui réchauffait le coeur plus qu'il ne l'aurait crû. « Il est pas bien vieux, tu ne le nourris plus au sein ? » Osa t-il même dire, un sourcil relevé et un sourire en coin, néanmoins il n'osa pas appuyer le ton de sa phrase par un regard qu'il jugeait déplacé. « Qui sera présent pour ses 4 mois ? Je ne suis pas encore bien sûr de vouloir venir, mais si tu veux que je sois là, je ferais un effort. Par contre, il faut que je retourne chez moi pour me changer et me raser, je suis ne suis pas vraiment à mon avantage là. Enfin... Au moins si je parais propre sur moi, ça donnera moins de matière au commères.... Enfin, sans vouloir te vexer » S'approchant un peu plus, il passa une main dans les cheveux du bambin toujours très occupé avec son biberon « Je peux essayer ? Mais reste à côté on sait jamais » Lawrence savait parfaitement s'occuper d'un enfant, il avait donné le biberon à sa nièce des centaines de fois, mais avec Joshua il se sentait un peu mal-à-l'aise. « Alors, qu'est-ce qu'on fait maintenant ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite surprise {Shelby   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite surprise {Shelby
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]
» Adrian fait une visite surprise à Colleen (Colleen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • Homes Sweet Homes • :: Tames Street :: Donohue's Cocoon-
Sauter vers: