[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lawrence G. Ainsworth

Aller en bas 
AuteurMessage
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Lawrence G. Ainsworth   Sam 24 Mai - 19:48

  • Papiers d'Identité

NOM : Ainsworth
PRENOM(S) : Lawrence, Gregory
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 1er Mars 1980 - New Heaven
NATIONALITE : Américaine
ADRESSE : Barons' Field
AVATAR : Jensen Ackles


  • Biographie

FAMILLE : Pour Lawrence la famille est quelque chose d'essentiel dans sa vie, il a toujours vécu près d'eux et ne pourrait imaginer vivre autrement. Son père, Lance, a toujours été comme un ami pour lui, le manque d'autorité de celui-ci et la faible différence d'âge le séparant de ses enfants l'ont toujours cantonné dans ce rôle de bon copain. London, son frère, une partie de lui, était quelqu'un de particulier aux yeux de Lawrence, tout deux s'entendaient à merveille malgré leur nombreuse différences. Sa mort brisa quelque chose chez son frère qui n'arrive plus depuis, à remonter la pente. Concernant Liberty, sa jeune soeur, il ne peut s'empêcher de se montrer protecteur envers elle, elle est un peu trop fantasque à son goût et parfois ses comportements irréfléchis l'inquiète.
L'amour sans borne qu'il porte à sa famille ne l'a cependant pas empêché de s'isoler totalement d'elle et de sa nouvelle famille - Shelby, sa compagne et Joshua, son fils - depuis la fusillade. Il compte essayer de reprendre contact avec eux même s'il sait que ce ne sera pas chose facile pour lui.
HISTOIRE : Assit dans le fauteuil qu'il n'avait presque pas quitté depuis son réveil, Lawrence observait les deux barres parallèle qui lui faisaient face, d'un air songeur. Le thérapeute lui expliquait avec force de détails comment il devait se servir de ses bras pour avancer en essayant tant bien que mal de faire fonctionner ses jambes. Il était épuisé, les cernes noires sous ses yeux était la preuve la plus voyante de cette fatigue qui l'envahissait un peu plus chaque jour, il n'en pouvait simplement plus de toutes ces séances de rééducations. Malgré tout il se hissa hors de son fauteuil, s'appuyant sur ses bras il se souleva en agrippant les barres, le voilà maintenant debout, ses jambes, molles, pendaient lamentablement et à cet instant précis il eut vraiment peur que les médecins aient raison, peut-être ne récupérait-il jamais tout à fait, peut-être même était-il condamné à vivre dans ce fauteuil qu'il maudissait depuis plus de deux mois. Serrant les dents et ne laissant rien transparaître de ses émotions, il usa de toute sa volonté et de toutes ces forces pour bouger ses membres inférieurs, tellement lourd qu'ils semblaient lestés de plombs. La moindre tentative de mouvement le faisait souffrir, une douleur sourde s'étendait dans son dos, lui enserrait les poumons et lui donnait des crampes dans les épaules.
« Soufflez M. Ainsworth, respirez sinon ça ne sera que plus difficile » Lança le kiné, un grand sourire qui se voulait réconfortant aux lèvres. Comme une pompom girl à un match de foot, il était près de son patient et l'encourageait constamment en s'extasiant devant le moindre de ses progrès. S'il n'avait pas les bras occupés, Lawrence lui aurait bien fait sauter deux ou trois dents d'un coup-de-poing en pleine face pour lui faire un peu ravaler tous ses discours pleins de bonne volonté. Battre ses médecins n'étant pas vraiment conseillé il se contenta de lâcher un grognement entre ses dents et recommença. Encore et encore. Voilà bien cinq longues minutes qu'il s'acharnait à oublier la douleur pour avancer, mais, couvert de sueur et tremblant il pensait être là depuis des heures. * Une dernière fois, encore une fois *. Sa jambe droite bougeait, elle montait lentement de quelques centimètre avant de redescendre. * D'abord la pointe ensuite le talon, après tu t'appuie dessus*. Puis ce fut au tour de son pied gauche. Ses bras, seul à supporter tout son poids, pour l'instant, tremblaient comme des feuilles.
« Allez y, vous y êtes presque, appuyez-vous sur vos jambes, doucement, ne forcez surtout pas, vous faites déjà des progrès remarquables ! » Dit le thérapeute de sa voix efféminée, en battant des mains comme s'il voyait un enfant faire ses premiers pas. Gagné - bien malgré lui - par l'enthousiasme de son médecin, Lawrence transféra doucement son poids sur ses jambes, un éclair de douleur le frappa soudain au milieu du dos et le transperça de part en part. Hurlant, il s'effondra.

Lawrence regardait les cachets qu'il avait disposés sur la tablette devant lui, parfaitement alignés, du plus gros au plus petit, les antalgiques et antidépresseurs ressemblaient à des bonbons, plus précisément à ces bonbons au citron qu'il adorait grignoter. Ça faisait des mois qu'il n'en avait pas mangé, de toute façon, depuis son réveil, il ne faisait qu'essayer de marcher à nouveau, rien d'autre. Il refusait même les visites et n'essayait même pas d'avoir de nouvelles de sa famille. Tous devaient être effondrés par la disparition de London, il aurait dû être la pour les aider, pour les épauler mais il ne se sentait pas la force de supporter la tristesse d'autrui tant que lui-même n'avait pas fait son deuil. Voilà déjà quatre mois que son frère était mort et il n'arrivait toujours pas à l'accepter, le seul moyen qu'avait trouvé le psychiatre qui le suivait était de le bourrer d'antidépresseurs pour éviter un geste malheureux. Habituellement cette médication était accompagnée de nombreuses séances de psychanalyse ou même de groupe de paroles mais Lawrence était fermement opposé à cette idée qu'il trouvait ridicule. Il ne comprenait pas l'intérêt d'aller raconter ses malheurs à un ou plusieur inconnus, surtout quand ceux-ci vous lancent des regards larmoyant plein de compassion alors qu'ils ne pourront, de toute façon, jamais comprendre ce que vous ressentez.
Un cachet, une gorgée d'eau. Un cachet, une gorgée d'eau. Un cachet, une gorgée d'eau...

Maintenant allongé sur le côté dans son lit, il attendait le sommeil tout en le redoutant, ces nuits étaient - depuis sa sortie du coma - peuplées de cauchemars. Souvent il revivait le mariage comme s'il y était, les éclats de rire, la musique, les verres de champagnes qui s'entrechoquent, tout lui revenait en mémoire, et puis les cris, la panique, les coups de feu. Son frère tombant, la douleur qui irradia son propre abdomen et le craquement sinistre dans son dos quelques secondes plus tard. Dans les ténèbres qui commençaient à voiler ses yeux il vit Shelby se jeter prêt de London, elle était effondrée, pleurant et hurlant sa tristesse. Il aurait voulu l'appeler, lui demander ce qui se passait, lui demander de l'aider lui aussi, il voulait lui crier de se mettre à l'abri, de ne pas risquer sa vie et celle du bébé. Il aurait voulu lui dire tant de choses mais déjà il perdait connaissance. Toujours dans ses cauchemars, il se réveillait dans une pièce immaculé, entouré de médecins à la face monstrueuse qui lui disait, de leur voix grinçante, que sa moelle épinière avait été endommagée et qu'il devait s'estimer chanceux même s'il ne récupérerait probablement jamais totalement ses capacités motrices. Alors, il se réveillait en sueur, le coeur battant à se rompre, et cherchait bêtement une présence rassurante à ses côtés...

... Shelby, mais elle n'était jamais là, et pour cause, il refusait de la voir. D'abord, il ne s'en sentait pas le courage et puis le temps passant, il ne savait plus comment réagir, il avait peur de sa réaction face à son abandon. Qu'elle soit en colère, qu'elle lui en veuille, serait tout à fait normal mais il avait peur de ne pas supporter un rejet.
Par la fenêtre filtrait - comme tous les soirs - la lumière blafarde d'un lampadaire de la cour de l'hôpital, celle-ci éclairait le téléphone en lui donnant une lueur irréelle. Devait-il l'appeler ? Certes, il était tard mais peut-être ne lui en tiendrait-elle pas rigueur... Non, il risquait de réveiller le petit. Son propre fils qu'il ne connaissait pas, chaque jour il se demandait à quoi pouvait-il bien ressembler, il l'imaginait avec les magnifique yeux bleu de sa mère et son sourire. Il irait les voir, dès qu'il pourrait rentrer chez lui, bientôt, il en faisait la promesse et c'est ainsi qu'il ferma les yeux, se sentant - pour la première fois depuis longtemps - un peu moins seul.

PROFESSION : Lawrence s'est lancé dans une carrière d'auteur compositeur et commence à se faire connaître dans le milieu, c'est d'ailleurs avec une grande fierté qu'il a écrit - il y a quelques temps - une chanson pour une jeune artiste qui monte.
VOTRE PERSONNAGE ET NEW HEAVEN : Lawrence et New Heaven ? C'est une grande histoire d'amour, on imagine mal un homme de son âge et de sa génération aussi attaché à sa petite ville, on l'imaginerait plus facilement se trémousser dans les grandes boîtes New-Yorkaise, et bien non, c'est dans cette ville qu'il a ces racines, il y est né et y mourra surement. Le centre-ville et son agitation, la vieille ville et ces bâtiments datant d'un autre âge, comment ne pas succomber à son charme ? Une petite ville tranquille où il fait bon vivre...


  • Journal Intime

GOÛTS : Très tourné vers les autres, Lawrence aime par-dessus tout passer du temps avec ses amis à faire la fête ou passer une soirée tranquille autour d'une table à manger et discuter. Il a aussi une habitude que l'on peut trouver bizarre si on ne le connaît pas mais il adore se retrouver au centre-ville lorsqu'il est seul et se balader au milieu de tous ces inconnus pour les observer, l'agitation de la foule lui permet de se poser et de réfléchir plus facilement. Enfin passons, il n'est pas devenu auteur-compositeur pour rien et passe beaucoup de temps à écrire et à jouer de la musique, elle représente beaucoup pour lui, bien plus que l'écriture, grâce à elle il peut s'exprimer, hurler sa rage, raconter sa vie dans un langage fait de mélodie et qui ne nuira donc jamais à personne.
QUALITES : Lawrence est un gros nounours, c'est un vrai chamalow, un ami souriant, un petit-ami attentionné et un frère toujours présent, il a un bon fond tout simplement et sera toujours présent pour vous aider en cas de galère, besoin de quelqu'un pour déménager, pour garder les gosses ou la grand-mère ? D'une patience d'ange il le fera sans rechigner.
La chose que l'on remarque chez lui au premier regard est sans aucun doute sa joie de vivre, souriant en toutes circonstances. Il est impossible de déprimer avec lui à vos côtés, toujours à faire le con, quitte à passer pour le clown de service, il se fout royalement de ce que les gens pensent de lui et le fait d'être catalogué ne le dérange pas. Selon lui, l'important reste de s'amuser.
DEFAUTS : Comme beaucoup d'artiste, Lawrence est perfectionniste, lorsqu'il fait quelque chose ça doit être absolument parfait ! Il peut d'ailleurs se montrer agressif quand il n'est pas satisfait d'une de ces compositions, ce qui choque beaucoup en général puisque qu'il est plutôt d'une nature douce. Il est vivement conseillé de ne pas lui adresser la parole lorsqu'il travaille parce que s'il perd l'inspiration ce sera systématiquement de votre faute et cela même si vous n'avez rien à y voir.
Law' est aussi extrêmement tête en l'air, il oublie tout, fait tout tomber par maladresse et gaffe souvent, ceux qui le connaissent s'y sont habitués, certains trouvent même ça mignon mais Dieu sait que c'est vraiment handicapant, surtout face à des inconnus, imaginez le en rendez-vous avec un chanteur pour qui il doit écrire une chanson, il y a deux chances sur quatre pour qu'il brise un vase ou fasse tomber une récompense sans prix...
AMBITIONS : Professionellement, Lawrence aspire à se faire connaître tout simplement, percer dans ce milieu est très difficile et il met toute son énergie à se faire une petite place, il s'est d'ailleurs fait récemment remarqué par une jeune chanteuse à l'univers vraiment sympathique.
Personellement c'est plus difficile aujourd'hui, maintenant il aspire simplement à retrouver une vie normale, à enfin connaître son fils et se faire pardonner de Shelby.
SECRET(S ) : A venir...


  • Vous

SEXE : Oui, avec plaisir... Bon d'accord je sors --> []
AGE : 20 ans
SERIES FAVORITES : Dr House, How I met your mother, CSI LV et bien d'autres
SERIES DETESTEES : Les frères Scott, Skin, Le destin de Lisa, Ugly Betty etc...
GENRE MUSICAL FAVORI : Un 'tit peu de tout mais je dois avouer avoir plus de mal avec le rap.
QUELLE NOTE POUR LE DESIGN ? 17/20, j'adore les couleurs mais j'aime pas trop le pattern de fond silent
VOTRE NIVEAU DE RP ? 12/20 à peu près.
VOTRE DISPONIBILITE : On va dire 5/7, je serais surtout présent le soir et une partie du week-end.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Et bien, j'étais la avant la refonte.
CITEZ VOTRE REGLES FAVORITE :
Spoiler:
 
CITEZ VOTRE REGLE DETESTEE :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty Ainsworth
Butterflies & Lullabies



Féminin
Nombre de messages : 489
Age : 35
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
85/100  (85/100)
Relationships:
I have to confess...: ... I really love your shirt.

MessageSujet: Re: Lawrence G. Ainsworth   Sam 24 Mai - 21:54

Ca a été dit, et redit mais : re-bienvenue !!!

Lawrence n'est pas mort, Lawrence n'est pas mort !!! Tu peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir. bounce

_________________
GOINGCORPORATE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby Donohue
Even Perfection Is Imperfect •

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1919
Age : 30
Date d'inscription : 15/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
75/100  (75/100)
Relationships:
I have to confess...: I hope you'll be back

MessageSujet: Re: Lawrence G. Ainsworth   Dim 25 Mai - 15:30

Lawrence G. Ainsworth a écrit:
SEXE : Oui, avec plaisir... Bon d'accord je sors --> []

[...]

Mais sinon BIENVENUE [bis bis bis] !
Très heureuse de te revoir parmi nous !
Très belle présa [c'est tristeuuuuh =( ]

_________________

SHELBY DONOHUE
What is the after hell ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/amstramgram/accueil.html
Lawrence G. Ainsworth
Everything is always Perfect

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 31
Date d'inscription : 18/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
42/100  (42/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Lawrence G. Ainsworth   Dim 25 Mai - 17:16

Merchiiiii vous deux cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Godfrey
Rock'n'Roll King

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1451
Age : 38
I say : It's a new dawn, it's a new day, and I'm feeling good.
Date d'inscription : 07/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
61/100  (61/100)
Relationships:
I have to confess...:

MessageSujet: Re: Lawrence G. Ainsworth   Dim 25 Mai - 17:39

Re-bienvenue ex-bro'! J'adore ta présentation. I love you

Shel: xD J'avias po vu!

_________________

COOPIE.COOPER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifeisasitcom.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lawrence G. Ainsworth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lawrence G. Ainsworth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Megan Ainsworth
» PREMIÈRE GÉNÉRATION ? ça devient trop compliqué d’être quelqu’un.
» .: Sephesis Ainsworth :.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • Le Point "Informations" • :: Déménagements :: Habitants-
Sauter vers: