[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 50
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Mar 20 Mai - 21:19

    Une pile de dossier envahissait le bureau de la mairesse de New Heaven, c'était pour dire si les choses avaient changé. Pour la femme si organisée qu'était Sidney, jamais cela n'était arrivé, elle detestait faire attendre les gens et rester pendant des semaines voire des mois avec du travail sur le dos. D'ordinaire les demandes étaient réglées le plus rapidement possible et elle faisait son travail au jour le jour quitte à finir tard ou très tard le soir, le principal était d'après elle ne de rien laisser traîner. Mais depuis quatres mois, suite à son absence à la mairie d'un mois, Sidney avait vraiment du mal à récuperer le retard qu'elle avait accumulé, mais surtout elle n'avait plus la même cadence et bien qu'elle fut présente au bureau comme avant et même bien plus, ceux qui connaisent bien Sidney le disent "avec elle, dès qu'elle va mal ou que quelque chose de va pas elle se réfugie dans le travail", après le drame elle n'avait pas reussi immédiatement mais un mois après c'est ce qu'elle fit et elle depuis elle passe donc le clair de son temps à la mairie ou bien à vagabonner dans les comissions ou autres réunions dans d'autres villes. Elle essaie de passer le moins de temps chez elle et à se consacrer à son travail qu'elle dit être le plus important dans la vie. Carrièriste dans l'âme Sidney à tout d'une gagnante, mais voilà bien que là physiquement elle n'y arrive plus, son esprit est ailleurs. Cela n'est jamais arrivé encore à Sidney elle se rend bien compte de ce changement en elle mais ne veut pas se l'avouer, alors elle fait illusion devant les autres et même à elle-même croyant que ce n'est que passager, ou même qu'aucun problème n'est présent dans sa vie. Cela s'appelle "se voiler la face".

    Enfin madame Eberhadt-Ainsworth se retrouve bien malgré elle dans cette engrenage de la vie, Sidney en a vécu des coups durs mais celui-là est certainement le pire, elle se sent responsable et ça c'est indéniablement la situation la plus délicate dans laquelle elle s'est trouvé depuis sa naissance. Cela fait deux fois qu'elle pratique des séances avec un psycologue, bien évidement personne de son entourage ne le sait, en cachette elle essaie donc de résoudre cet évènement totalement impossible à faire passer, en esperant un jour oublier.

    Debout depuis 6h parce que des troubles du sommeil surviennent aussi depuis ce jour, elle a donc fillé rapidement à la mairie esperant rattraper son retard, mais ensevelit sous la pile de dossier qu'elle n'a pas encore traité, elle a du mal à si retrouver avec une sensation de ne jamais s'en sortir ... Mais il faut bien commencer par un et Sidney prit donc son courage à deux mains pour s'y mettre. Dès la première page elle est dans l'ambiance :


    "Monsieur et Madame Firlliam, habitant de New Heaven.
    Demande d' agrandissement de leur maison
    ETC ...


    Le métier de maire peut être très interessant avec des magnifiques projets pour la ville et ses habitants à mettre en place, mais peut aussi être très monotone, quand les dossiers qui envahissent son bureau ne sont que un mélange de conflits de voisinage et de demandes de travaux. Malheuresement elle est obligée de tout lire et aussi de tout signer, voilà comment son début de journée commença, lunettes sur le nez et stylo d'une main. Elle regarda sa montre après une bonne dizaine de signatures constituant des dossiers acquiessés ou non. Il était 9h, l'heure où les employés de la mairie étaient normalement arrivés. Elle décida de sortir un instant dire bonjour à ses collaborateurs. Elle sortit de son bureau et le referma à clef se dirigeant vers le secrétariat sur d'y trouver quelqu'un, elle avait emmené avec elle les dossiers qu'elle avait pu finir avec l'idée de les re-donner aux personnes concernées pour qu'elles se chargent de donner les réponses aux habitants demandeurs.


    [Titre de sujet très philosophique remarquer quand même ? MDR]

_________________

Absente à partir du 13 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
Shannen Townsend

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Localisation : New Heaven, what else?
Date d'inscription : 24/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
78/100  (78/100)
Relationships:
I have to confess...: Je suis malade...

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Dim 25 Mai - 20:16

    Depuis maintenant plus de trois heures Shannen était réveillée, elle se tournait et se retournait dans son lit. La presque quadragénaire ne trouvait plus le sommeil depuis maintenant deux semaines, depuis qu’elle avait appris qu’elle avait un cancer du sein, une scène qui restera à jamais gravée dans sa mémoire. Elle qui pensait être forte et intouchable depuis l’accouchement de son fils, voyait tout son petit monde s’effondrer sous ses pieds. Son docteur lui avait même dit qu’elle risquait de perdre un sein si jamais le cancer grossissait, comment pourrait-elle vivre sans une part de féminité? La chirurgie vous dites? Jamais! Shannen était bien l’une des rares femmes à ne pas aimer ce genre de barbarie, pour elle la beauté devait rester naturelle et elle devait se travailler naturellement sans avoir besoin d’avoir recours à la chirurgie esthétique.

    Alors qu’elle entendait la radio de son réveil, une sensation étrange vint lui prendre le cœur, une sensation de nausée, la gorge qui devenait sèche et sa bouche qui devenait moite, depuis trois jours la demoiselle était sous l’effet des médicaments qu’elle devait prendre pour faciliter son traitement contre le cancer c’est pourquoi, alors qu’elle était paisiblement dans son lit deux places bien au chaud et en plein milieu de celui-ci, la jeune femme se leva en bondissant avant de courir en direction des toilettes où elle se mit alors à vomir. Le Cancérologue l’avait prévenu, ses médicaments pourraient avoir des effets secondaires comme par exemple les nausées, les troubles de la vue, les maux de têtes et parfois même des vomissements, des tremblements ainsi qu’une sensation pâteuse dans la bouche et encore plein d’autres. Heureusement pour elle, Shannen n’avait eu que des vomissement et elle espérait bien n’avait que ça comme effets secondaires!

    Etant bien réveillée, la maman quitta la maison aux alentours de 8h30, heure où son fils se réveillait avant de partir au lycée. Callan était la plus merveilleuse chose qui lui était arrivé, bien qu’étant le fils d’une relation de deux mois, la jeune femme faisait tout ce qu’il y avait en son pouvoir pour lui rendre la vie plus facile et ne pas qu’il finisse comme elle quand elle avait son âge. Malheureusement pour Callan, il n’avait pas de père, celui-ci avait préféré sa carrière de futur médecin plutôt que de reconnaître le petit garçon à présent devenu homme. Mais finalement, en tant que mère célibataire Shannen se déroulait bien, elle avait même reçut plusieurs diplômes de la part de son fils quand celui-ci n’avait qu’une dizaine d’années.

    Cela devait à présent faire dix minutes que Shannen était arrivée à la Mairie son lieu de travail depuis maintenant quelques années -pour ne pas la vieillir, non non! Shannen assume entièrement ses 27ans 37ans! Elle n’en ai que plus fière même!-, un café à emporter dans la main, elle s’était au préalable arrêter devant un petit marchand ambulant de café pour le prendre bien noir et bien sucré! Le sucre elle adorait ça! Mais, elle n’en but pas une gorgée, du moins, pas tant qu’elle n’était pas derrière son bureau.

    Elle était donc arrivée à la Mairie depuis maintenant une bonnes dizaines de minutes, les clefs de sa voiture étaient dans son petit sac à main rouge, la veille, son fils lui avait demandé ou plutôt imploré de les lui prêter, chose qu’elle n’avait pas pu refuser mais au petit matin, c’est avec stupeur qu’elle remarqua une énorme rayure le long de la portière, elle règlerait cette histoire ce soir en rentrant. Aujourd’hui, son travail de secrétaire l’attendait. Enfin assise derrière son bureau elle salua certains et certaines de ses collègues avant de poser sa grande tasse à café sur la table. Elle enleva enfin sa veste la posant délicatement sur le dossier de sa chaise mais au moment où elle s’apprêtait à poser son fessier sur son adorable chaise, elle remarqua une silhouette plutôt familière.


    « Madame le Maire est enfin sortie de son bureau! »

    S’exclama-t-elle dans un immense sourire, Sidney avait enfin sorti le bout de son nez. Que dire de Sidney? Mise à part qu’elle était la seule amie qu’avait la blondinette dans cette ville, bien que n’étant pas au courant de son cancer, Sidney connaissait à peu de chose prêt toute la vie de la presque quadragénaire sans que celle-ci ne lui ai tout dit!

    Sortant alors de son petit « bureau », Shannen se dirigea vers elle avec toujours cet immense sourire dessiné sur ses lèvres, son café l’attendrait bien quelques minutes de plus, il fallait que les deux femmes se parlent, depuis les quelques jours qu’elles ne s’étaient pas vues, elles devaient certainement avoir des choses à se dire.


    « Comment vas-tu ce matin? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 50
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Dim 25 Mai - 21:33

    Sidney marcha quelques mètres sur ses talons hauts avant d'arriver au niveau du secrétariat. Encore aujourd'hui elle était d'une élégance remarquable. Elle n'était jamais dans l'excentricité mais préferait de loin des vetements simples mais qui faisait toujours très classe, il n'y avait pas un jour au travail sans qu'elle arrive sur son trente-et-un, c'était différent chez elle où elle était plus naturelle mais pour le boulot il était vrai qu'elle se devait d'être impécable et en fait c'était sans lui déplaire. Beaucoup d'hommes et peu de femmes étaient dans le milieu de la politique, celui dans lequel elle était et elle avait fait de ça un atout. Sid' savait faire valloir son charme pour obtenir ce qu'elle voulait et ça marchait. Enfin c'était devenue une habitude et même aujourd'hui bien qu'elle n'est pas de rendez-vous important elle ne se voyait pas arriver en jean par exemple.

    D'une démarche sure elle arriva et déposa les dossiers à la récéption annoçant fièrement :


    « J'ai fait mon travail, le votre est arrivé, à vous de jouer ... »

    C'est alors qu'une femme blonde sortit de son petit bureau interpellant Sidney :"Madame le Maire est enfin sortie de son bureau!". Sidney la regarda et leva les yeux au ciel en réponse, c'était une legère attaque, une petite taquienerie avant de commencer la journée comme les deux femmes avaient souvent l'habitude de s'envoyer. Et cette femme avec qui Sidney avait une véritable affinitée c'était Shannen, une collègue qui était devenue avec le temps une véritable amie comme Sidney en avait d'ailleurs très peu. Une confiance réciproque c'était instauré entre elles deux, elles n'avaient pas vécu des choses faciles dans leur vie et cela les avait aussi rapproché. Le passé était bien passé mais Shannen était l'une des personnes qui en savait un peu plus sur Sid, elle savait quelques éléments de son passé que personne ne savait, bien évidement telle est Sidney elle gardait son jardin secret et tout n'était pas dévoiler mais elle en savait déjà les grandes lignes et raconter cela était déjà une grande étape. Aujourd'hui c'était une belle amitié qui les unisait et Sidney pouvait même dire qu'elle en avait véritablement besoin avec tous les épisodes qui lui étaient arrivés ces derniers temps.

    Elle finit par répondre à son amie :


    « Et oui madame le maire de la ville de New Heaven a fini par sortir de son bureau, il faut bien que certain travaille ! ».

    D'un même sourire Sidney se rapprocha de Shannen pour lui faire une bise et l'enlacer. Elle était contente de la voir, elle n'avait pas pris le temps de lui parler ces derniers temps et elle savait que c'était mal, mais elle allait au plus mal et ne voulait pas faire subir ça à son amie, elle avait donc préférer l'éviter, mais elle se sentait prête à faire illusion aujourd'hui, au moment où elle lui demanda comment-elle allait Sidney eut envie d'avouer sa faiblesse et crier "Mal" mais elle essaya tant bien que mal de garder son sourire et finit par dire :

    « Ca peut aller, disons que je fais aller ! Et toi ma Shannen comment vas-tu ? »

    Leurs sourires de retrouvaille étaient désormais parti et on voyait bien maintenant qu'elles avaient toutes les deux des soucis, Sidney ne put s'empecher de remarquer du tracas dans l'oeil de son amie, elle esperait en savoir davantages rapidement. Malgré tout Sidney essayait de garder le moral et elle savait aussi que Shannen était une battante et ne se laissait pas abbatre, elle la prit par le bras et lui demanda :

    « Tu viens papoter cinq minutes dans mon bureau ? »

    Sidney savait bien que les cinq minutes ne seraient sans doute pas respecté comme d'habitude, mais peut importe, elles avaient toutes les deux du travail mais un moment de détente avant de travailler n'était jamais de refus. De plus pour le peu de concentration qu'avait Sid' en ce moment, si elle perdait encore une heure ça ne changerait pas grand chose. Mais elle savait que cette heure ne serait pas "perdue" ...


    EDIT (HS) : Je suis contente de re-RP, j'espere que je te déçois pas ... Ca fait longtemps ...

_________________

Absente à partir du 13 juillet.


Dernière édition par Sidney R. Eberhardt le Lun 26 Mai - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
Shannen Townsend

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Localisation : New Heaven, what else?
Date d'inscription : 24/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
78/100  (78/100)
Relationships:
I have to confess...: Je suis malade...

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Lun 26 Mai - 21:51

    Shannen n’était pas vraiment comme son amie, tout d’abord, elles avaient un an de décalage, leurs couleurs de cheveux n’étaient pas la même et d’ailleurs, si jamais la blondinette réussissait à se sortir de son cancer c’est promis, elle changerait de couleur de cheveux, le brun l’avait toujours tenté, c’était une couleur qui la durcissait et après tout, elle en aurait besoin, les risques de la chimiothérapie étaient qu’elle perde ses cheveux, chose qui lui faisait vraiment peur, comment serait-elle aux yeux de son fils sans ses cheveux? Shannen accordait tout de même de l’importance à sa féminité bien qu’elle ne se maquille que très rarement ce qui depuis deux jours était devenu plus fréquent. La presque quadragénaire ne voulait pas qu’on la voit de mauvaise mine surtout depuis qu’elle prenait ces médicaments qui la faisait vomir ainsi que sa première séance de chimiothérapie qui ne s’était pas vraiment déroulée comme l’aurait souhaité le cancérologue. Shannen avait été des plus désagréable, pressée de partir pour aller chercher son fils avant de boire un café avec Sidney! Mais finalement, elle devait se faire à l’idée que son cancer était une chose qu’elle ne pouvait affronter seule.

    Mais revenons quelques minutes sur la fameuse fusillade lors du mariage de sa meilleure amie. Shannen était présente lors de ce malheureux mariage mais lors de la fusillade, alors que Sidney était au « chevet » de son mari, celle-ci était derrière l’une des chaises certainement entrain de s’uriner sur elle même tellement la peur s’était emparée d’elle comme à peu près tout les autres. Malheureusement, dans cette fusillade, plusieurs personnes étaient mortes comme ce London, un jeune homme plutôt souriant qui, lors du mariage avait été grièvement touché, cet homme, Shannen ne le connaissait même pas mais étrangement, sa mort lui avait ouvert les yeux, en effet, la presque quadragénaire ne voulait pas mourir seule sans mari avec son fils qui allait bientôt s’en aller pour l’Université, non, elle ne voulait pas vivre seule et elle voulait d’une autre enfant, après son cancer bien évidemment!

    Comme toujours, Sidney avait cette dose d’humour mélangé à un pincement d’ironise, humour que Shannen aimait, en effet, contrairement à certaines personnes, les deux femmes aimaient se lancer quelques petits pics. Amitié étrange? Pas du tout! C’est simplement qu’au fil des années, après avoir été toujours gentilles, il fallait bien en profiter un peu et une dose d’ironie n’a jamais fait du mal à personne!

    Enlaçant alors son amie qui au même moment lui demandait comme elle allait, Shannen soupira légèrement, elle aurait tellement aimé lui dire qu’elle n’allait pas bien, qu’elle avait un cancer, qu’elle n’allait plus être aussi belle qu’aujourd’hui et surtout qu’elle était désolée de ne pas être si présente auprès de Sidney et particulièrement depuis la fusillade. Depuis ce jour, Shannen faisait tout ce qu’il y avait en son pouvoir pour rester auprès de son fils qui lui aussi était au mariage, comme-ci elle avait peur de le perdre un jour tout comme ce London était mort, une mort qu’elle ne surmonterait peut être pas, c’est pourquoi, l’amitié était une chose dont on avait sans cesse besoin. Les amis sont toujours là quand on ne se sent pas bien, malheureusement, Shannen n’avait pas été si présente que ça auprès de son amie après la fusillade. Tout en la regardant, la blondinette lui sourit avant de lui répondre dans un vague haussement d’épaule.


    « Plutôt bien, mon fils a rayé la voiture hier en voulant sortir avec son copain et je manque cruellement de sommeil mais je n’ai pas à me plaindre, la vie d’une mère réserve parfois des surprises. »

    Lui déclara-t-elle tout en rigolant. Shannen avait cette petit habitude de ne jamais parler de ses problèmes, tout comme Sidney, elle était certainement trop pudique pour pouvoir en parler comme on dit bonjour, même si Shannen n’était pas le genre de femme complexé, Dieu sait les milles et une choses complètement folles qu’elle avait fait, mais elle n’arrivait pas à parler de ses propres problèmes ou du moins, elle préférait les prendre avec le sourire et plutôt en rire qu’en pleurer.

    Sentant le bras de Sidney lui passer en dessous du sien, Shannen tourna la tête en sa direction avant de l’entendre à nouveau parler. Bien évidemment qu’elle voulait papoter avec elle! Depuis le temps qu’elles n’avaient pas eu l’occasion d’être complices!


    « Ton bureau? Je vais dire oui rien que pour avoir le plaisir de voir enfin ton bureau! »

    Lui dit-elle avant de rire à nouveau. Il faut dire que depuis qu’elles se connaissaient, Shannen n’avait jamais dépassé le seuil de la porte de Madame le Maire, enfin elle recevait une invitation de sa part alors comment refuser? Dans une petite plaisanterie, la secrétaire venait d’accepter avec un énorme plaisir de parler à son amie, quand à son café? Il pouvait bien attendre encore un peu, même si à son retour elle le jetterait certainement, après tout, un café froid ce n’est pas bon et quand celui-ci est réchauffé il l’est encore moins!

    [Ne t’inquiètes pas, j’adore tes réponses, je te l’ai déjà dit mais c’est vrai et d’ailleurs je ne regrette absolument pas le fait qu’Aaron m’ai forcé à venir sur le forum =) comme je te l’ai dit aussi.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 50
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Mer 28 Mai - 15:20


    Ce n'était pas comme si les deux femmes se connaisaient à peine et déjà à leurs regards chaqu'une pouvait se rendre compte d'un certain malaise chez l'autre. Sidney n'aurait jamais pensé devenir amie avec Shannen au début, bien qu'elle travaillait ensemble, elle avait toujours décidé de séparer ami et bureau (ce n'était pas pour rien qu'elle avait peu d'amis). Mais c'était petit à petit, malgré qu'elle était en fait deux femmes opposés, une brune et l'autre blonde, une qui refusait jusque là d'être mère et l'autre qui avait été mère très jeune, une qui mettait en avant son travail, l'autre sa famille; en fait beaucoup de différences étaient présentes entre elles. Mais il y a aussi bien des points communs, tout d'abord cette vocation à être femme, toutes les deux étaient emplies d'une joie de vivre malgré des annnées difficiles, elles ont une certaine sensualité rare chez des presques quatragénaires; et surtout une dose d'humour bien importante. En fait elles sont simplement des femmes qui ont réussi leur vie chaqu' une à leur façon. Malheureusement elles n'en sont pas trop consciente ce qui leur faut pas mal de souci.

    Du côté de Sidney avant le fiasco de la cérémonie de son mariage, on pouvait dire qu'elle en était consciente et elle ne se plaignait en rien de sa vie. Elle n'avait jamais voulu d'enfants mais en avait découvert par ceux de Lance, l'amour qu'elle avait pour eux étaient quasi celle d'une mère. Mais ce drame qui survenu "par sa faute" lors de son mariage l'avait totalement transformé. Sid' était devenue quelqu'un d'autre. Un fou furieux avait voulu la toucher et c'était cesse que cette phrase qu'il avait prononcé résonnait dans sa tête : "Personne ne t'aura!".Des coups de feu avaient déjà retenti, la douleur et le sang pris place au niveau de son épaule, elle cria tellement le mal était fort mais c'est à cet instant aussi que London et Lance la rejoignaient, sans doute une erreur, l'amoureux éconduit tira encore et ce fut fini, London était étalé par terre c'est alors que Lance saignant se précipita sur son fils, mais c'était trop tard ... La vie de chacun avait changé à cet instant précis. Mais surtout celle de Sidney, les larmes coulèrent, London était comme son fils et il était maintenant mort pour avoir voulu la sauver. C'était un drame insoutenable et pourtant elle essayait de s'en sortir tant bien que mal. Cela faisait deux sceances qu'elle allait chez la psy, sans en dire mot à personne, c'était un peu une tare pour elle et elle préfèrait ne rien dire à personne. C'est comme ça que Sidney se remettait doucement de cet atroce cérémonie. Cinq mois avait passé et pourtant dans sa tête tout les jours elle pensait à ça. Heureusement il y avait Lance, leur amour était encore plus fort mais ils avaient du mal à réelement parler du drame, c'était encore trop récent et trop difficile. Pour Sidney il y avait aussi Shannen, elle savait qu'elle pouvait compter sur elle, Sid' n'avait pas faire par sa souffrance à son amie mais elle n'avait pas besoin pour qu'elle le sache. En effet elle préférait apprécier les moments passés avec Shannen à rigoler plutôt que de retomber dans la tristesse, c'est aussi comme ça qu'elle concevait l'amitié.

    En tout cas c'était un réel plaisir de retrouver enfin Shannen aujourd'hui et de savoir qu'elle allait sans doute pouvoir parler un peu plus ensemble. Sid' se posait pas mal de questions, elle n'avait pas pris beaucoup de nouvelles de son amie ces derniers temps et aujourd'hui elle paraissait vraiment ennuyée par quelque chose, Sidney esperait vraiment que Shannen lui ouvrirait son coeur pour lui dire quoi. En attendant elle gardait encore le sourire, répondant avec humour : "Plutôt bien, mon fils a rayé la voiture hier en voulant sortir avec son copain et je manque cruellement de sommeil mais je n’ai pas à me plaindre, la vie d’une mère réserve parfois des surprises". C'était aussi ça que Sidney adorait chez Shannen, sa façon de relativiser les choses.


    « Quel fils indigne, je suppose qu'il va se prendre une sacrée torgnole ce soir ... C'est comme ça qu'on règle les surprises de la vie d'une mère chez toi, non ? »

    Il était évident que non, mais elle avait envie de charrier un peu son amie. Sidney se demandait même s'il était déjà arrivé à Shannen de donner une gifle à son fils. Elle aimait tellement son bambin, qui avait pourtant bien l'âge d'être indépendant qu'elle serait incapable de lui faire du mal. Sidney trouvait Shannen vraiment remarquable et c'était un modèle pour elle a ce niveau là, elle avait tellement bien rempli son rôle de mère avec Callan, Sidney aurait aimé être comme ça. Car ce n'était qu'à presque 40 ans qu'elle pensait à fonder une famille, enfin une famille elle en avait désormais une mais à faire un enfant, l'idée commençait à lui traverser l'esprit. Elle n'en avait parlé à personne mais la fussilade l'avait transformé et fait réfléchir et aujourd'hui elle se sentait prête, mais elle avait en même temps peur de ne pas être à la hauteur.

    Avec le sourire les deux amies se dirigèrent ensemble vers le bureau de Sidney, elles allaient enfin avoir un momentt à elle deux. A la réfléxion de Shannen, Sidney réfléchit c'était vrai qu'elle n'avait jamais fait entrer Shannen dans son bureau. Pourquoi ? Elle n'en avait pas moindre idée ... Quoi que peut être pour preserver cette distance, amitié et bureau qu'elle c'était tant obligé auparavant. Voilà encore une chose qui allait changer, c'est ainsi qu'elle répondit tout naturellement :


    « Mieux vaut tard que jamais ... Allez viens ! »


_________________

Absente à partir du 13 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
Shannen Townsend

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Localisation : New Heaven, what else?
Date d'inscription : 24/05/2008

Character's Book
I <3 NH:
78/100  (78/100)
Relationships:
I have to confess...: Je suis malade...

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Dim 1 Juin - 17:59

    Shannen était le genre de mère à ne jamais avoir donner une gifle ou une punition à son fils. Elle aimait tellement son enfant que le punir était une chose plutôt intolérable chez elle, bon, bien évidemment il lui était déjà arrivé de le punir comme toutes les mamans de ce monde mais elle n’avait jamais levé la main envers lui. Elle ne voulait pas ressembler à ses parents, elle ne voulait pas ressembler à sa mère qui durant des années l’avait privé de tant de chose, comme par exemple la complicité qu’on a avec sa maman quand elle vous apprend à vous maquiller, les discussion mère/fille sur les garçons et les vêtements, tout ces moments de complicités elle ne les avait jamais vécu, au lieu de ça, elle était privé de télévision, elle n‘avait pas le droit de sortir et encore moins avec des garçons, ce qui au fur et à mesure des années avait créé un fossé entre elle et ses parents. C’est pourquoi, elle donnait à son fils un trop plein de liberté, ce qui marchait puisqu’ils étaient complices! Mère célibataire était son titre, celui que lui avait donné la presque totalité des habitants de New Heaven, un titre dont elle était fière, elle avait vécu tellement de chose qu’elle ne pouvait être que plus fière d’être la mère d’un enfant comme Callan qui en plus de ça aimait bien Sidney!

    Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres quand Sidney prit la parole à propos de la « punition » qu’elle devrait donner à son petit garçon qui devait certainement être en cours à cette heure-ci. Sidney savait que la jeune blondinette n’était pas du genre à lever la main sur son garçon c’est pourquoi cette remarque la fit rire. Elles étaient assez différentes mais si ressemblantes! L’une avait un enfant sans l’avoir désiré tandis que l’autre n’en avait pas mais en désirait un -sans que Shannen ne soit au courant-. Enfin, sur ces mots, Shannen donna un léger coup d’épaule à son amie avant de se mettre à rire. Un rire qu’elle avait toujours, même dans les pires moments elle riait. Elle préférait rire de son malheur plutôt que de le pleurer comme par exemple à l‘annonce de son cancer, Shannen avait préféré faire comme-ci cela était des plus banal, elle avait rit un bon coup devant son cancérologue avant de finir par pleurer dans les toilettes de l‘hôpital et de finir par en sortir avec un nouveau sourire aux lèvres. D’ailleurs, la seule personne à l’avoir vu pleurer était Sidney. C’était un mercredi, alors que Shannen venait de se disputer avec son fils, une dispute plutôt minime mais qui avait été comme la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

    Lors de la fusillade, Shannen n’avait pas pleuré, certes elle était terrorisée comme tout les invités lors du mariage mais elle n’avait pas lâché une seule larme. Même lorsque les secours étaient arrivés, le regard dans le vide elle n’avait pas daigné faire perler une larme le long de ses joues. Shannen était une femme dure qui ne pleurait jamais devant les autres, trop pudique pour montrer ses faiblesses, au fur et à mesure du temps elle s’était forgée une carapace d’acier que seul Sidney et Callan avait réussit à fissurer. Tout le monde disait d’elle qu’elle était une femme froide et hautaine, mais une fois que vous la connaissez réellement, vous pouvez facilement vous rendre compte qu’elle aime la vie et qu’elle aime sourire!


    « J’espère pour toi que ton bureau vaut le coup d’être vu autrement je ne comprendrais pas pourquoi je ne suis jamais allée à l’intérieur. »

    Lui déclara-t-elle dans un sourire. Les deux femmes se dirigèrent enfin au bureau de la Maire de la ville, un bureau dans lequel Shannen n’était jamais rentrée, c’était un grand pas, un très grand pas d’ailleurs, peut être était-il temps de faire des concessions autant venant de l’une que de l’autre? Mais pour le moment, l’heure était au sourire. Marchant à travers le couloir blanc de l’établissement sur lequel on pouvait voir plusieurs cadres avec des photos de tout les précédents Maires il ne manquait qu’une photo, celle de Sidney, la seule femme Maire de la ville. Comme on le dit si bien, GIRL POWER!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 50
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   Mar 10 Juin - 12:26

    S'il y avait une caractéristique commune aux deux femmes c'était leur force. Elles essayaient toujours de cacher au mieux leurs peines et leurs larmes. Il était bien évidement arrivé qu'elles se mettent à pleurer mais c'était souvent uniquement l'une devant l'autre. Sidney se souvenait d'une fois avoir vu Shannen pleurer suite à une dispute avec son fils, elle savait qu'elle tenait à son fils comme à la prunelle de ses yeux c'était aussi pourquoi elle arrivait à la comprendre. Ainsi elle reussit à percer la carapace de Shannen, que peu de gens connaisait vraiment, car elle savait bien comment elle pouvait parraître, une grande blonde, hautaine, froide. En fait c'était le contraire, elle avait une joie de vivre formidable après tout ce qui lui était arrivé mais ça elle faisait en sorte de le reserver uniquement aux gens qu'elle aimait.

    Bras dessus dessous, elles arrivèrent devant le bureau de Sidney, elle lacha le bras de son amie pour sortir sa clé et ouvrir la porte, elle balança la porte comme pour faire découvrir son chez soi à Shannen, elle lui répondit en même temps :


    « Bienvenue chez moi ! Evidement qu'il vaut le coup d'être vu ... ». Elle ajouta avec une touche d'humour « D'ailleurs tout ce qui m'appartient mérite d'être vu, cherie, tu devrais le savoir ! ».

    C'était le genre de réfléxion qui resemblait à Sidney ... Elle entra donc la première dans son bureau, aperçu encore une fois la tonne de boulot qu'il restait sur son bureau, ça se n'était pas très présentable, c'était sur, son ordinateur dernier cri était allumé, les tiroirs et placards fermés. On pouvait dire que Sidney avait de la chance, elle avait même un peu honte en observant son bureau qui était d'une grandeur insignifiante comparé à celui de son amie. Shannen était à la reception et n'avait qu'un minuscule bureau comparé à celui qu'elle avait. Une certaine gène se fit sentir alors mais Sidney n'en dit pas un mot. Si elle n'avait pas encore fait entrer son amie ici ce n'était même pas pour ça mais pour la distance amie/travail, mais aujourd'hui elle avait décidé de l'abolir. Elle regarda en direction de Shannen et lui sourit.

    « Tu viens t'assoir ou tu veux une visite guidée ? ».

    La belle rousse, elle s'assit à sa place habituelle, déplaçant sur le côté les dossiers qui la dérangeait. Elle posa ses coudes sur la table et entama la discussion avec Shannen :

    « Ca n'a pas l'air d'aller, il n'y a pas que cette histoire de voiture avec ton fils ? ».


    [Désolé pour le temps que j'ai mis à répondre ... En plus ma réponse est bof bof]

_________________

Absente à partir du 13 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se perdre soi-même, une fatalité ? [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du temps a perdre(libre)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • New Heaven's Streets • :: Suffragettes Road :: La Mairie-
Sauter vers: