[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]

Aller en bas 
AuteurMessage
James M. Daybreak

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Date d'inscription : 07/11/2007

Character's Book
I <3 NH:
100/100  (100/100)
Relationships:
I have to confess...: I had got bigs problems with paparazzi ...

MessageSujet: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   Mer 7 Nov - 15:07

Il était une fois un petit garçon qui grandit bien trop vite entre une mère poursuivie par les paparazzi et un père riche mais absent.

James Daybreak a toujours eu l’impression désagréable qu’il ne devait pas être ce qu’il était. Pour faire face aux aléas, il s’était construit une personnalité qui ne lui ressemblait pas. Le James de tous les jours, c’est le James froid et distant, qui a du mal à faire confiance aux autres. Impulsif et parfois un peu brutal dans ses paroles, il parle plus vite qu’il ne réfléchit et le regrette très souvent. Cela lui vaut d’être exclu par les autres. Son métissage est la source de quelques moqueries, et il en résulte un grand renfermement sur lui-même. James manque de confiance en lui, et il en a conscience. Il en souffre, d’ailleurs. Il comble cette fissure par une allure hautaine. Les autres l’évitent ? Tant mieux, il n’en a pas besoin. Il pense qu’il est beaucoup mieux tout seul et qu’il peut tout faire sans l’aide de personne.

En fait, ça, c’est ce qu’il essaye de nous faire croire, et même si ça réussit plutôt bien, il y en aura toujours qui verront clair dans le jeu de Mister Daybreak. Sa froideur est en fait de la timidité ; sa brusquerie, de la spontanéité ; son renfermement révèle un certain goût du secret. James pourrait être un excellent ami s’il le désirait. Ses défauts peuvent se transformer en qualités ! James est un garçon qui sait juger les gens au-delà de leurs apparences. Il est de bon conseil et parle quand il le faut. S’étaler ? Il n’en voit pas l’utilité. Mais vous pourrez toujours étaler vos soucis sur l’épaule de James, il vous écoutera avec intérêt et douceur, et essayera toujours de trouver un mot gentil pour vous réconforter, quitte à enjoliver un peu la réalité pour vous faire sourire. Rêveur, ses idées l’emportent parfois au-delà de la réalité. Mais ça lui confère un certain charme …

Du côté de ses goûts, James aime le calme et la sérénité. C’est d’ailleurs la raison de son déménagement à New Heaven. Les grandes tours de New York ne lui convenaient plus et les paparazzi n’auront jamais l’idée de venir le chercher ici. L’adolescent raffole des sucreries, c’est d’ailleurs son péché mignon. C’est un grand lecteur. Il aime particulièrement la science-fiction et les récits historiques. Contrairement à bon nombre de garçons, James aime prendre soin de lui : l’apparence n’est pas tout, certes, mais elle compte pour notre petit citadin.

En revanche, James abhorre l’injustice et l’intolérance. Le racisme le met hors de lui : trop souvent victime de moqueries douteuses sur ses yeux légèrement bridés et sa taille inférieure à la moyenne … James n’aime pas la nourriture occidentale, qu’il juge trop grasse : il préfère de loin les douceurs asiatiques. Il a une peur bleue des portails en fer forgé, à cause des piques qui servent d’ornement. En effet, la phobie de James est de se crever les yeux. De plus, James a peur du feu : ayant échappé de justesse à un incendie, il ne sent pas à l’aise près d’une source de feu, que ce soit briquet ou bougie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 49
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Re: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   Mer 7 Nov - 16:06

    Bienvenue sur le forum !

    Nous nous concertons entre admins pour te donner ton sujet de test, nous faisons au plus vite.

_________________

Absente à partir du 13 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
Sidney R. Eberhardt
World Master

avatar

Féminin
Nombre de messages : 737
Age : 49
Localisation : [NewHeaven]
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
97/100  (97/100)
Relationships:
I have to confess...: that I have a baby.

MessageSujet: Re: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   Mer 7 Nov - 17:36

    Un des passages de la vie de ton personnage étant ses problèmes avec les paparazzi, tu devras donc en 20 lignes minimum nous raconter l'un de ses rencontres et ainsi les déboires qu'il a pu avoir avec eux.

    Bon courage.

_________________

Absente à partir du 13 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://backstage.allgoo.net
James M. Daybreak

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 25
Date d'inscription : 07/11/2007

Character's Book
I <3 NH:
100/100  (100/100)
Relationships:
I have to confess...: I had got bigs problems with paparazzi ...

MessageSujet: Re: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   Mer 7 Nov - 18:39

Ce matin, James décida de sortir un peu. Le frigo était plein de cochonneries américaines dont son père raffolait, et James ne sentait pas d’attaque pour ingurgiter un hamburger décongelé au micro-ondes. Le jeune homme se passa la main dans les cheveux et alla jusqu’à la fenêtre du grand loft qu’il habitait avec ses parents. Aucune photographe en vue. Parfait. Mais il allait tout de même prendre quelques précautions. Il attrapa sa paire de lunettes noires qui traînait sur le comptoir de l’élégante cuisine américaine, et les ajusta de manière à ce qu’on ne voit pas ses yeux. James se regarda dans le miroir rétro de l’entrée. Tee-shirt simple, jean, baskets de toile. Il était n’importe qui. Un sourire naquit sur les lèvres de l’adolescent. Il sortait incognito !

Les clés de sa voiture au fond de sa poche, un peu d’argent dans l’autre, le jeune homme descendit quatre à quatre les marches de l’escalier moderne de son immeuble. Bip bip ! Le petit cabriolet bleu se déverrouilla automatiquement et James bondit vers son siège. Il adorait conduire. Depuis qu’il avait son permis, sa grande passion était de conduire sur les grandes routes désertes. L’été dernier, il s’était offert un week-end en solitaire dans le désert, et avait conduit sur la mythique route soixante-six. Pas un seul paparazzi en vue ! Vraiment, cette journée commençait délicieusement bien.

Le soleil brillait et quelques nuages parsemaient le ciel bleu. Les adolescents gâtés de Greenwich Village se retournaient sur le passage du cabriolet. Ah, un feu rouge ! En toute inconscience, James s’arrêta, et là, des crépitements qu’il ne connaissait que trop bien l’éblouirent. Il entendit des « Il est là ! », « Je reconnais son cabriolet ! », « Hey, les gars, Daybreak est ici ! ». Oh non ! Des photographes ! James serra les dents et se coua la tête. Ses lunettes tombèrent sur ses genoux, et les paparazzi eurent tout le loisir de capturer sur leurs pellicules le visage furieux de James Daybreak. Le jeune homme appuya sur l’accélérateur, provoquant klaxons et insultes. Mais l’adolescent n’en avait cure, il voulait échapper aux photographes qui le poursuivaient, désormais en scooter. Mais ils n’arrêteraient jamais !

James roulait à vive allure, et ne se préoccupait plus de savoir si les photographes le suivaient encore. Il était furieux. Et sa furie redoubla quand il entendit les sirènes des voitures de police. A tous les coups, il allait se prendre une amende. Ca lui était déjà arrivé, deux fois, et à chaque fois, ses parents lui avaient confisqué son cabriolet chéri. Ils n’avaient pas voulu entendre les excuses de leur fils, lui répétant sans cesse qu’il fallait donner aux photographes ce qu’ils voulaient. Mais James détestait ça. Il en avait marre de voir sa tête dans les magazines dont se repaissaient les collégiennes et les lycéennes frustrées.

James sortit de sa voiture, et le policier lui fit la morale, comme quoi il avait été dangereux et que rouler à une telle vitesse dans la ville était passible d’une amende de cinq cent dollars. James poussa un soupir et ne tenta même pas de s’expliquer. L’agent de police se fichait bien de ses problèmes avec la presse à scandales. L’adolescent vivait un véritable enfer, et ce, depuis sa naissance.
Sa mère vint le chercher au commissariat, paya la caution et l’amende et une fois sortis, elle disputa copieusement son fils. Là encore, des flashs retentirent. L’élégante jeune femme fit mine d’être en colère, mais elle se laissa photographier. James leva les yeux au ciel. Comment pouvait-elle supporter cela ? Vraiment, il ne comprenait pas.

Quand ils furent rentrés à la maison, la véritable engueulade éclata et James claqua la porte de sa chambre. Il se prit la tête entre les mains. Il ne supportait plus cet harcèlement perpétuel. Il ne supportait plus sa mère qui s’occupait plus de sa ligne que des affaires de son fils. Il ne supportait plus son père qui ne prenait jamais part à leur vie de famille. Et surtout, surtout, il ne supportait plus ces paparazzi qui lui tombaient dessus à chaque fois qu’il sortait.
D’ailleurs, pourquoi était-il sorti, d’ailleurs ? Ah oui ! Pour acheter à manger. Chose qu’il n’avait pas réussi à faire. Soit, il se contenterait d’un hamburger décongelé ...

[HJ : Voilà, j'espère que c'est bien =) Je sais que je peux faire mieux, mais là, j'ai donné mon maximum d'inspiration xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   Mer 7 Nov - 18:42

Ca me convient Very Happy tu peux passer à ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de James M. Daybreak [ Perso inventé ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • Le Point "Informations" • :: Test :: Tests Validés-
Sauter vers: