[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Soda, cell phone, and naughty words. [PV : Lawrence]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Soda, cell phone, and naughty words. [PV : Lawrence]   Ven 2 Nov - 18:50

Il était assez tard dans l'après-midi et pourtant, Paul venait tout juste de se lever. Il fallait dire aussi que son voyage jusqu'à New Heaven avait été des plus harassants. Et puis même : c'était dans la nature du jeune homme de dormir plus de douze heures d'affilés à chaque fois qu'il se glissait sous ses couvertures. Vivant généralement la nuit, tout ceci fut son plus gros défaut lorsqu'il faisait encore des études ou qu'il cherchait un emploi. Combien de fois s'était-il endormi en classe, ou même sur son lieu de travail ? C'était probablement incalculable. Quoi qu'il en soit, il était venu ici pour changer, prendre un nouveau départ. Certes, il ne commençait pas vraiment tel qu'il avait prévu de le faire. Lui qui s'était juré d'aller se trouver un job dès l'aurore, il n'était pas très fier. De toute manière, il avait fini par s'y habituer : jamais encore il n'avait été honnête avec lui-même, ou avait tenu les promesses qu'il s'était fait. Et malheureusement, il ne pourrait jamais rien y faire. Même le côté paradisiaque de la nouvelle ville où il habitait y changerait quelque chose. Mais bref. Pour cette fois, il s'excusait, mettait ça sur le coup de la fatigue, et surtout de sa longue traversée de l'Atlantique. En espérant que si, cette fois-ci seulement, il ne se promettait plus rien, alors il pourrait s'y tenir. Décidément, ce Paul était bien trop compliqué. Parfois, on se demandait bien ce que Craig pouvait faire avec un mec aussi tordu que lui. Mais comme on dit souvent : « Qui se ressemble s'assemble ! ». Il était vrai que le beau brun était parfois aussi agaçant que son amant...

Paul faisait sa commande au comptoir du bar où il s'était déjà rendu la veille. Il était assez complexe de comprendre pourquoi il s'obstinait à revenir dans ces cafés, pour à chaque fois se convaincre de ne pas boire d'alcool. A croire qu'il souhaitait narguer la boisson, et lui prouver qu'il pouvait parfaitement se priver d'elle. Cela devait maintenant faire plus de trois ou quatre mois qu'il n'avait pas bu, et c'était un réel miracle. Qui l'eu cru ? Pas même lui. Payant le barman pour son soda, il fallait qu'il fasse très attention à son budget, et qu'il essaye d'économiser un maximum jusqu'à ce qu'il trouve un emploi. Mince ! Tout cette histoire lui était complètement sorti de la tête au moment même où il avait quitté sa chambre d'hôtel - bizarrement. Cette fois c'était sûr : il lui fallait quelqu'un pour réussir à tenir et mettre en oeuvre la liste gigantesque de bonnes résolutions qu'il s'était fait en venant ici. Mais qui, si ce n'était pas Sarah ou Craig ? C'était râpé, sachant qu'ils étaient tout deux restés à Chester. Bien sûr, il pouvait toujours leur demander un peu de soutien par téléphone, mais ce n'était pas pareil : une fois l'appel terminé, il se remettrait à faire ce que bon lui semble, repoussant toutes les choses importantes au lendemain. Il avait dix-neuf ans, et il n'était toujours pas responsable. Un vrai gamin... Ce que ces deux plus fidèles amis ne manquaient pas de lui répéter, par ailleurs. Ils n'avaient cependant pas complètement tort. Il fallait constamment que Paul soit dorloté, que l'on passe derrière lui, comme un enfant. C'était compréhensible, en tant que petit dernier d'une famille essentiellement composée de femmes. Seul homme de la maison, il fut chouchouté par ses grandes soeurs jusque très tard. Ce fut ce qui le renda complètement irresponsable de ses actes une fois qu'il eut déménagé dans sa propre demeure, où plus personne n'était là pour le couver ou veiller sur lui. C'était peut-être aussi ça qui l'avait rendu... Non, certainement pas !

Encore un message de Craig. Ce dernier n'avait pas arrêté de toute l'après-midi, lui parlant parfois de la pluie et du beau temps, entre deux textos un peu plus... adultes, peut-être ? En l'occurrence, ce qu'il venait d'envoyer à Paul avait été apprécié à sa juste valeur : un petit sourire remplis de malice vint rendre le visage du blondinet plus irrésistible encore, tandis que ses beaux yeux bleus se mirent à pétiller. Et c'est vous dire ! Il fallait vraiment y mettre la dose pour que l'expression dure qui gâchait légèrement sa jolie petite frimousse ne se transforme radicalement. Et cela en valait particulièrement le détour ! Le blondinet récupéra son soda, son portable toujours fourré dans son autre main, les yeux rivés sur les mots délicieux de son amant, il se leva de son tabouret pour aller s'asseoir à une table un peu plus loin. C'était le plus long message que Paul ait jamais reçut de Craig, et cela lui confirmait au moins une chose : il le voulait à ses côtés, et le plus rapidement possible. Histoire de mettre en oeuvre ce dont il parlait justement... Mais alors qu'il marchait jusque vers un siège libre, tout près de là, il percuta quelqu'un au passage. Il fallait dire aussi que ce fameux texto attirait toute son attention, et il n'avait pas vraiment vu où il mettait les pieds. Heurtant cette personne de plein fouet, il fut incapable de rattraper son verre et son portable avant que ceux-ci ne soient à terre. A vrai dire, il les avait déjà oubliés. A présent, son esprit était concentré sur l'immense tâche qu'il avait faite sur le haut de ce jeune inconnu. Etait-il vraiment nécessaire de se confondre en excuse dans ce genre de cas ? Une main plaquée sur le front, et ne sachant même plus où se mettre, il se contenta de dire à l'intention de cet homme :


« Désolé... Vraiment je... Je vais arranger ça. »

Se retournant vers le barman, qui avait naturellement vu toute la scène, Paul s'arma de quelques serviettes de papier avant de se retourner vers sa victime. Jetant un dernier regard vers le sol, il put remarquer qu'il n'y avait heureusement pas d'éclats de verre. Tant mieux ! C'était toujours ça de moins à nettoyer ou à rembourser. Car non seulement Paul n'avait presque plus d'argent, mais il était également un sacré fainéant. Encore une fois : les désavantages de vivre aux côtés de cinq magnifiques femmes qui sans arrêt vous bichonne... Par ailleurs, même si elles avaient toujours été présentes pour lui donner quelques leçons, le garçon ne savait toujours pas comment s'y prendre avec les hommes, et n'avait jamais réellement compris leur manière de fonctionner. Plutôt bizarre quand on en est un soit même, non ? Aussi, on pouvait aisément comprendre pourquoi il n'avait pas appliqué ce tas de serviettes sur le torse de cet inconnu là, mais sur le peu de soda qu'il y avait sur le sol. On ne savait jamais : il pouvait très bien se mettre à croire que Paul lui faisait des avances. Et il était hors de question que l'anglais ne s'affiche dans ce genre de « postures » dès son arrivée à New Heaven. Il savait malheureusement trop bien ce qu'il pourrait se produire par la suite. Et puis bien sûr, il y avait toujours Craig ; et il n'allait certainement pas essayer de se laisser avoir par d'autres hommes sous prétexte qu'il ne l'avait pas encore rejoins ici. Il était irremplaçable, de toute manière. Ces messages l'étaient tout autant. Mais au fait, où pouvait bien être passé son portable ?...
Revenir en haut Aller en bas
 
Soda, cell phone, and naughty words. [PV : Lawrence]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» athéna perséphone zubrowka ? hey baby (uc).
» [Hell In a Cell] Victoire de CM Punk.
» Hell in a Cell 2012 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • Le Point "Informations" • :: Season 1-
Sauter vers: