[E]pisode [3]: [A]fter Hell. [A]nother Heaven.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le monde vu d'en-haut [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Liberty Ainsworth
Butterflies & Lullabies



Féminin
Nombre de messages : 489
Age : 35
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
85/100  (85/100)
Relationships:
I have to confess...: ... I really love your shirt.

MessageSujet: Le monde vu d'en-haut [PV]   Sam 15 Sep - 22:40

New Heaven, la ville au Matin Calme. Ce petit hameau portait bien son nom. Il s’agissait réellement d’un petit bout de paradis. Mais cette caractéristique était la plus frappante le matin. Aux aurores, lorsque les oiseaux vivant sous le toit se mettent à chanter. Lorsque la douce lumière du soleil passe par le trou dans le vieux volet en bois. Liberty s’en fichait pas mal. Fervente écologiste et végétarienne occasionnelle, elle avait paradoxalement aucune considération pour la contemplation de la nature. Elle voyait cela comme une perte de temps ; une montagne n’avait rien de poétique, un champ de blé non plus. Autant dire qu’elle ne se voyait pas en anglaise corsetée et enterrée sous une énorme robe en crinoline de l’époque victorienne, passant ses journées à regarder par sa fenêtre, à contempler avec mélancolie la pluie et les étendues vertes de la campagne anglaise en songeant aux passions amoureuses et au suicide… et en buvant son thé. Son amour de la nature, à elle, s’exprimait différemment. Son amour de la nature comprenait une vue sur des maisons en briques et une glacière. Tout était si agréable en altitude. On ressentait, en voyant la taille minuscule des habitants et des habitations, une étrange sensation de satisfaction. De supériorité.

C’est exactement ce qu’offrait le toit du musée de New Heaven. Liberty y accédait facilement – comme un enfant retrouvant sa cabane perchée dans l’arbre du jardin. Ce toit était, quant à lui, un drôle de jardin. Un jardin avec des cheminées et des flaques d’eau. Un jardin en ciment et en bêton. Dans un petit coin, la benjamine des Ainsworth avait installé des chaises, une glacière, une chaise longue et des plantes vertes. Ce havre de paix était encore inconnu de la plupart des habitants. En effet, Liberty était une des rares personnes possédant les clés pour accéder au toit. Elle gardait jalousement les lieux, comme une petite fille refusant de partager son nouveau jouet, pour pouvoir s’assurer des après-midi d’oisiveté. Sa paresse légendaire avait toujours agacé ses frères notamment Lawrence, l’adepte du « travail bien fait, rendu à temps ». Mais Bert avait toujours aimé la politique du moindre effort. Cependant, elle s’était beaucoup investie pour décorer ce toit. La concentration, chez elle, était surtout une affaire de motivation.

Et elle fût suffisamment motivée pour inviter son frère Lawrence dans son petit jardin secret. Le SMS pouvait en surprendre plus d’un.
« Viens sur le toit du musée. Parle à Pablo. » Mais elle se dit qu’il était certainement accoutumé à ses messages. Allongée sur la chaise longue, elle lisait paisiblement un vieil ouvrage sur l’art de la broderie. Ses lectures étaient d’une grande diversité, et si elle ne lisait pas un magazine féminin, elle était sûrement en train de lire un ouvrage sur les merveilles de la Birmanie ou un journal médical.

_________________
GOINGCORPORATE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   Lun 17 Sep - 18:08

Le SMS était - du point de vue de toute personne possédant un portable - une invention géniale permettant de communiquer efficacement, rapidement et discretement mais pour Lawrence c'était une invention diabolique qui l'empêchait de s'exprimer pleinement. Il détestait devoir réduire son message au minimum et surtout ne pas entendre la réaction du destinataire. Il utilisait d'ailleurs très peu cette fonction de son téléphone et les rares fois ou il était obligé de s'en servir il se refusait à toute abréviation et allait même jusqu'à envoyer plusieurs messages d'affilés. Il ne savait pas s'exprimer en deux phrases et se moquait totalement d'inonder les boîtes de réception de ces amis. Plus que d'écrire des textos, il détestait en recevoir et surtout de la part de Liberty, il s'était habitué avec le temps à déchiffrer les énigmes qu'elle lui envoyait mais ça l'insupportait toujours autant. Law la soupçonnait même de s'amuser à le faire tourner en bourrique avec ces messages.

Code:
« Viens sur le toit du musée. Parle à Pablo. »

Sur le toit du musée ? Dans quoi est-ce qu'elle voulait encore l'entraîner ? Pestant et jurant Law se décida tout de même à prendre le Tram pour aller la rejoindre, après tout elle avait peut-être un soucis et il s'en voudrait de l'avoir ignorer. Arrivé au musée le jeune homme leva les yeux craignant de voir sa soeur s'amuser à se faire peur en marchant tout près du vide, il la pensait capable de tout et même s'il passait son temps à la rabrouer il avait toujours peur qu'elle se fasse du mal sans le vouloir.

D'après l'employé posté à l'entrée - un géant nordique à la musculature impressionante mais dont le sourire forcé trahissait la présence d'un corps étranger planté dans son derrière - Pablo était le gardien, ou plutôt le concierge à en voir sa minuscule loge. C'était un petit homme bedonnant à l'accent chantant, il était de ce genre de personne que l'on aime tout de suite et qui, par sa bonhommie et son sourire rendait tout plus facile. Cet homme semblait s'être prit d'affection pour Liberty puisqu'il redoubla d'attention pour Law dès qu'il comprit quelle était la relation des deux jeunes gens. Sans poser plus de questions il l'entraîna dans un escalier de service et ouvrit la porte qui menait au toit, après l'avoir chaleureusement remercié Lawrence entreprit de chercher sa soeur.

Bon Dieu mais qu'est-ce qu'elle foutait la ? Elle n'avait pas mieux à faire que venir se planquer sur un toit poisseux ? « Lib' ? T'es où ? » Gromellant il en vint à penser qu'elle lui avait peut-être joué un mauvais tour et qu'il s'était donné la peine de venir ici pour rien. C'est alors qu'il la vit, tranquillement assise sur une chaise, de toute évidence ce n'était pas la première fois qu'elle venait ici puisqu'elle avait déjà arrangé l'endroit à son goût. S'approchant d'elle , se tenant droit comme un piquet à côté d'une chaise longue Law jeta un coup d'oeil septique autour de lui « Mais qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu fais là ? Pourquoi tu m'as appelé ? Ou tu as trouvé le temps de '"décorer" cet endroit ? »


Dernière édition par le Sam 6 Oct - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Ainsworth
Butterflies & Lullabies



Féminin
Nombre de messages : 489
Age : 35
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
85/100  (85/100)
Relationships:
I have to confess...: ... I really love your shirt.

MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   Lun 1 Oct - 1:31

« Du calme. Du calme… assis toi et boucle la. » dit-elle sur un ton chantant, la bouche en cœur, sifflant un petit air de musique « Tu peux me passer la glacière, s’il-te-plait ? »

Ladite glacière se trouvait à quelques centimètres de Liberty, mais cette dernière étant trop paresseuse pour tendre le bras – ou pour se lever et l’attraper soi-même -, elle préféra demander de l’aide à son frère. Lui, après tout, était debout. Elle lui désigna une chaise pliante avec désinvolture avant de se replonger dans « De l’Art de la Broderie » par Anna von Laufenburg. La jeune femme ne se pressa pour répondre aux questions de son frère ; avec cet égoïsme propre aux enfants, elle se disait qu’il devait s’y faire et qu’il n’avait qu’à attendre un peu.


« C’est une sacrée vue, non ? Tu ne trouves pas ? » finit-elle par cracher « Tu te souviens des soirs où je disais que j’allais dormir chez une amie ? Bah je venais ici. A l’époque, je n’avais qu’une tente mais on avait vraiment l’impression de dormir en pleine nature. Puis après je suis partie et quand je suis revenue, je me suis fait prendre par les agents de sécurité. Mais Pablo est sympa donc il m’a laissée revenir – ce qui est plutôt risqué parce que si ces supérieurs apprenaient ça… Enfin Sidney pourra certainement l’aider. »

Là encore, telle une petite fille capricieuse et mal élevée, Bert aimait se dégager des situations délicates par une petite pirouette, une petite réflexion du style ‘De toute façon, ce n’est pas de ma faute’, ‘Il s’en sortira seul’. Cette technique l’a sauvée de plusieurs bourbiers – mais certaines conneries étaient plus perverses et elles rendaient toute tentative de fuite impossible. Comme son mariage avec Wayne. Une décision prise par des gamins trop inconscients pour réfléchir correctement, et un ménage battant de l’aile. Pas qu’il manquait d’amour, au contraire, mais cette union souffrait du manque de maturité des deux partis. Alors comme tout enfant constatant les conséquences de sa bêtise, Wayne et Liberty continuaient à faire les autruches, vivant chacun de leur côté, fuyant leur part respective de responsabilités. Ils se contentaient de se répéter qu’ils s’aimaient, qu’ils vivaient sous le même toit et que cela suffisait amplement.

« J’ai fait des sandwichs. Dans la glacière. T’es plutôt ‘dinde, beurre de cacahouète et salsa’ ou ‘poulet à la guacamole et au tamarin, avec des tranches de melon’ ?’ »

_________________
GOINGCORPORATE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   Sam 6 Oct - 3:02

Obéissant à sa soeur comme un bon petit soldat, Lawrence s'assit sur la chaise longue disposée près de lui en ayant au préalable vérifié qu'elle n'était pas remplie de tâche non-identifié ou même de chewing-gum. Liberty semblait vraiment à l'aise dans ce petit univers qu'elle s'était créée, elle semblait même plus détendue et ça faisait plaisir à voir et même si Law n'approuvait pas franchement ce campement improvisé sur un toit, il aimait voir sa soeur ainsi. C'est alors qu'elle lui demanda la glacière sur un ton qu'elle n'avait pas employé depuis un bout de temps, elle était douce et polie et son frère ne cacha pas sa surprise, habitué depuis longtemps au ton un chouilla agressif de Lib'. Quoi qu'il en soit, la glacière n'était qu'à quelques dizaines de centimètres d'elle et elle n'avait qu'à tendre le bras pour l'atteindre mais conscient qu'elle lui faisait une fleur en l'invitant dans son "jardin secret" Law se retint de lui faire la remarque, après tout ils ne passaient que peu de temps ensemble, ce n'était donc pas le moment de passer pour l'empêcheur de tourner en rond.

Citation :
« C’est une sacrée vue, non ? Tu ne trouves pas ? » finit-elle par cracher « Tu te souviens des soirs où je disais que j’allais dormir chez une amie ? Bah je venais ici.

« Aaaah ouiiii, ta copine, Ania ? Anita ? Comment elle s'appelait déjà ? En tout cas c'est vrai que t'allais en passer du temps chez elle ! Tu sais quoi... J'étais persuadé qu'elle t'initiait aux... Enfin tu sais... Que tu... Qu'elle t'entraînait du côté obscure de la force. » Tout fier de sa petite métaphore Law lança un grand sourire moqueur en direction de sa soeur avant d'enchainer sans qu'elle ait pu rétorquer quoi que ce soit. « J'avais aussi une deuxième théorie, je me disais que tu allais boire avec un petit ami tatoué, percé, motard et que tu voyais dehors ou chez lui parce que tu ne pouvais pas le ramener à la maison. C'est vrai que tu pouvais très bien faire ça ici aussi » Levant les yeux pour les poser sur l'horizon, Lawrence se prit à trouver la vue vraiment magnifique, en tant que petite ville, New-Heaven n'était pas bouffé par le béton et l'acier et les collines l'entourant semblait plus imposante vue d'ici. « C'est vrai que la vue est sympas » concéda t-il « Mais, dis, tu sais que tu pourrais très bien aller planter ta tente dans la colline, la vue est aussi très belle et quand tu te réveilles c'est l'odeur de l'herbe que tu sens, pas celle des fumées de pots d'échappement. » Se réveiller entouré d'arbre aux sons des chants d'oiseau devait être bien plus agréable que ce toit plein de flaque d'eau, oui mais même si New-Heaven avait la chance de n'avoir qu'un faible taux de criminalité, dans la colline il pouvait très bien aussi y avoir des "rôdeurs" drogués, alcooliques et pervers. Finalement le toit n'était pas une si mauvaise idée... « Oublie ce que j'aie dis, c'est très bien ici » Un peu sale mais en sécurité.

Passant du coq à l'âne comme en avait l'habitude, Liberty lui proposa des sandwichs un peu spéciaux, sans doute créé et aimé d'elle seule. Du point de vue de Lawrence certains aliments ne devaient pas se mélanger comme le melon et le guacamole ou le beurre de cacahuète et la dinde, c'est pour ça que son visage se tordit dans une expression de dégout à l'écoute du menu proposé par sa soeur. « Non merci j'ai pas faim » J'ai plus faim « Tu manges vraiment des trucs bizarres toi, allé dis moi pourquoi tu m'as fait venir ici maintenant ? Je veux dire, t'auras pu le faire bien avant ou alors garder cet endroit secret... »
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Ainsworth
Butterflies & Lullabies



Féminin
Nombre de messages : 489
Age : 35
Date d'inscription : 18/07/2007

Character's Book
I <3 NH:
85/100  (85/100)
Relationships:
I have to confess...: ... I really love your shirt.

MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   Jeu 1 Nov - 3:45

[Avec, beaucoup, beaucoup de retard...]

« Parce que je dois avoir une raison pour t’inviter quelque part maintenant ? » lança-t-elle sans broncher. « Tu passes ta journée à la maison, prendre l’air ne devrait pas te faire du mal. Et puis on ne parle plus… Enfin on n’a jamais vraiment parlé mais tu vois l’idée. Vu que London est soudainement ‘overbooké’. »

La jeune femme baissa un peu sa garde. Tout d’un coup, les sandwichs n’avaient plus l’air aussi appétissant que ça. Ne surmontant pas la vue de ces infâmes casse-croûtes, elle repoussa la glacière du pied. Et, par la même occasion, son livre tomba au sol. Tant pis. C’est ce qu’elle disait toujours. Tant pis, pas la peine de le ramasser.
« Tu t’es jamais demandé si on avait des demi-frères et sœurs dans la nature ? » Etrangement, ce n’était pas la question en elle-même qui était déconcertante mais c’était le ton employé par la jeune femme. Elle posa la question avec un mélange d’indifférence et de curiosité. Mais rien n’était innocent dans sa démarche. Bien au contraire « Je veux dire, elle est partie de la maison. Tu t’es jamais demandé si elle n’avait pas refait sa vie ? Si elle est restée avec sa nouvelle famille ? Enfin sa nouvelle famille potentielle… » Quelque chose brûlait sur sa langue. Devait-elle lui dire ? Devait-elle lui dire qu’elle avait revu leur mère ? D’habitude, les secrets n’étaient jamais bien gardés avec Liberty. La jeune femme avait tendance à lâcher le morceau un peu trop facilement. Et c’était souvent contre sa propre volonté. L’homosexualité de London ? Elle ne garda le secret que pour quelques heures. Le projet de Lance de demander Sidney en mariage ? Il ne résista que quelques minutes, le temps d’appeler Lawrence et London. Mais dans ce cas précis, le secret l’impliquait et le dévoiler serait simplement inimaginable car cela la rendrait responsable. Et Libbie fuyait les responsabilités.

« Loin de moi l’idée de faire des recherches et de reprendre contact --- »

Reprendre ? REPRENDRE ?!

« --- prendre contact avec elle ou quoique ce soit » s’empressa-t-elle de poursuivre « C’est quand même une partie de notre famille. »

_________________
GOINGCORPORATE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   Lun 5 Nov - 1:35

Il est vrai que Lawrence et Liberty n'avaient jamais vraiment parlé, pourtant ils s'adoraient, là n'était pas le problème mais disons que leurs caractère n'ont jamais vraiment été compatible, Libbie gesticulante, loufoque avait le don d'agacer son frère qui lui préférait les choses plus carré, prévue. Quoi qu'il en soit les deux jeunes gens s'entendaient très bien même s'ils n'avaient que très rarement de discutions sérieuses comme celle qu'ils s'apprêtaient à avoir.

S'il avait déjà pensé qu'ils avaient peut-être des demi-frères et soeurs dans la nature ? Bien entendu, il y pensait même souvent, se demandant à quoi il pouvait ressembler, où ils étaient, peut-être à New-Heaven, peut-être dans une ville non loin de là. Il lui arrivait même souvent en croisant un jeune homme qui lui ressemblait de penser qu'il les avait peut-être déjà vu sans même le savoir, peut-être leur avait-il même parlé. A vrai dire c'était une situation plutôt compliqué, surtout pour Lawrence qui ne pouvait rien maîtrise et il faut dire que ça avait le don de le mettre en rogne. « Je suis sûr qu'elle à refait sa vie, je veux dire... Elle était jeune quand elle est partie, à peine une vingtaine d'année alors je doute qu'elle soit restée seule tout ce temps. Elle a très probablement eu d'autres enfants mais tu vois, ce qui me tue c'est qu'elle n'a jamais essayé de reprendre contact avec nous, c'est pas comme si c'était difficile, Papa à toujours vécu ici, elle sait où le trouver, où nous trouver »

Déjà il sentait l'émotion lui serrer la gorge. Il n'avait pour ainsi dire jamais connut sa mère, elle était partie bien trop tôt et s'il n'y avait pas les rares photo que gardait son père jamais Lawrence n'aurait su à quoi elle ressemblait. Il avait bien grandit depuis mais la tristesse l'envahissait à chaque fois qu'il abordait le sujet, pleins de sentiments contradictoires l'envahissait, d'abord un manque, une douleur comme une blessure béante puis de la colère pour finir par une mélancolie silencieuse. Il se retrouvait toujours dans le même état, se demandant, prostré, pourquoi avait-elle fuie.

Les yeux plongé dans l'horizon orangé qui offrait un merveilleux spectacle Law fut surprit par la réflexion de sa soeur et ne manqua pas de le faire remarqué en lui jetant un regard étonné. « Tu n'as vraiment pas envie de faire des recherches ? Je veux dire rien que pour savoir où elle en est, qu'est-ce qu'elle fait, si elle est mariée, le nom de ses enfants... J'aimerais prendre contact moi, peut-être pas avec elle dans un premier temps mais au moins avec ses enfants, toujours dans l'hypothèse où elle en aurait eu d'autres. J'aimerais aussi savoir pourquoi, j'ai besoin d'entendre la réponse de sa bouche »

Tendant le bras pour prendre une bouteille contenant un liquide qui semblait être de la bière, il reprit la parole, se prenant à aimer ce moment en compagnie de sa soeur. « On avait jamais parlé de ça tous les deux, j'ai toujours crus, par ton attitude face à ça, que tu te sentais étrangère à cette situation. C'est vrai que je n'en ai jamais vraiment parlé avec London non plus... Pourquoi tu te préoccupes d'elle maintenant ? D'elle ou de ses éventuels enfants. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde vu d'en-haut [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde vu d'en-haut [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• A Little Piece Of Heaven • :: • Le Point "Informations" • :: Season 1-
Sauter vers: